Pour le Pape, le consumérisme vous conduira en Enfer

Le Pape François 1 er a parlé à ses fidèles du gaspillage qui, en
France, fait atterrir 5 milliards de kilos de nourriture dans nos
poubelles

Le gaspillage alimentaire est un fléau qui touche le monde entier, et la France n'en est pas exempte puisque les Français jettent en moyenne 21 % de la nourriture qu'ils achètent. Le Pape s'en inquiète et appelle à la vigilance.

 

Les gouvernements sont de plus en plus concernés par le gaspillage alimentaire qui coûte autant à l'Etat qu'aux ménages. Une question plus économique qu'éthique, soit la vision inverse de celle du Pape François 1er qui pense avant tout aux plus démunis.

 

Le coût du consumérisme et du gaspillage

 

Les Etats-Unis ont jeté en 2010, selon une étude du ministère de l'Agriculture, plus de 60 milliards de kilos de nourriture. Qu'elle ait périmé dans les rayons des supermarchés ou au fond des armoires de cuisines, cette quantité gigantesque inquiète les autorités américaines. Un sujet qui commence à interpeller le gouvernement français.

 

Dans notre pays, ce ne sont pas moins de 89,9 kilos de nourriture par an et par habitant qui, au lieu d'atterrir dans nos estomacs sous la forme de petits plats délicieux, finissent à la poubelle, parfois sans même avoir été déballés. Cela représente un total de plus de 5 milliards de kilos par an.

 

Un gâchis qui a un coût plutôt élevé : 430 euros par an et par habitant qui pèsent sur le budget déjà serré des ménages français, sans même qu'ils s'en rendent compte.

 

Le pape estime que le gaspillage est du vol

 

Lors de son discours hebdomadaire place Saint Pierre au Vatican, le Pape François 1er a interpellé ses fidèles sur cette question. Pour lui, jeter de la nourriture revient à voler à la table du pauvre et de l'affamé. Et la faute revient entièrement au consumérisme qui nous a fait perdre de vue la vrai valeur des choses.

 

Un péché, donc, qui peut coûter encore plus cher à votre âme qu'à votre portefeuille.


A découvrir