Le pass sanitaire bientôt obligatoire pour les lieux de loisirs et de culture

35,1 millions
Au 12 juillet 2021, 35,1 millions de Français ont reçu au moins une
dose d'un vaccin contre le Covid-19.

Dès le 21 juillet 2021, le pass sanitaire sera requis pour entrer dans les lieux de loisirs et de culture. Dès août 2021, il sera étendu aux transports longue distance, cafés, restaurants, hôpitaux et maisons de retraite, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une allocution télévisée le 12 juillet 2021.

La généralisation du pass sanitaire se fera en deux étapes

Face à la reprise de l’épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron envisage de serrer la vis sur le pass sanitaire. Obligatoire aujourd’hui uniquement pour les grands événements (plus de 1.000 spectateurs) et les discothèques, dès le 21 juillet 2021, il sera nécessaire pour aller au cinéma, au théâtre, au musée, au parc d’attractions… Tous les lieux de loisirs et de culture accueillant simultanément 50 personnes ou plus seront concernés. Les enfants de moins de 12 ans seront exemptés de l’obligation de présenter un pass sanitaire (pour justifier de l’exemption, leurs parents devront, logiquement, présenter un papier attestant de l’âge de l’enfant).

Dès début août, sous réserve du vote favorable des députés et sénateurs, le pass sanitaire sera requis pour prendre le train et l’autocar, mais aussi pour aller au café et au restaurant. Il sera aussi demandé pour rendre visite à un proche dans un hôpital ou une maison de retraite.

La généralisation du pass sanitaire, un redoutable outil incitatif pour pousser à la vaccination

Si le pass sanitaire devient progressivement obligatoire pour entrer dans de plus en plus de lieux de la vie quotidienne, c’est parce que l’exécutif a besoin d’un moyen d’inciter les Français à se faire vacciner contre le Covid-19. En effet, dès la rentrée 2021, les tests PCR deviendront à nouveau payants, sauf prescription médicale, a annoncé Emmanuel Macron. Pour déjeuner au restaurant ou aller voir un film au cinéma, il faudra donc soit débourser 50 euros pour un test PCR (et s’assurer d’avoir toujours sur soi un test de moins de 72 heures), soit franchir le pas et se faire vacciner.

Les soignants, quant à eux, ne pourront plus échapper à la vaccination. Pour ce corps de métiers, la vaccination devient obligatoire « sans attendre », a annoncé Emmanuel Macron. Des contrôles et sanctions auront lieu dès le 15 septembre 2021.


A découvrir