En France, les pauvres payent 500 euros de plus que les riches pour se loger

17 %
17% des Européens vivent dans un logement surpeuplé.

C’est un paradoxe de la société actuelle, et il est mis en évidence par la dernière étude sur le mal logement que la Fondation Abbé Pierre et la FEANTSA (Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri) publiée le 6 mai 2021 : en France, les ménages pauvres payent plus cher pour leur logement.

Logement : les pauvres pénalisés en France

L’Hexagone n’est pas le seul pays européen dans ce cas, mais ils ne sont guère nombreux : si en Europe, comme ça pourrait sembler logique, les ménages modestes dépensent moins pour se loger que les dépenses riches, la France, la Belgique, le Royaume-Uni et le Luxembroug sont une exception. Selon l’étude, c’est même la France qui est le pays le plus défavorable.

Car si, en moyenne selon l’étude, un ménage modeste en Europe paye 416 euros par mois pour se loger (contre 501 euros pour les ménages dits non-pauvres), en France les ménages modestes payent en moyenne 486 euros par mois, contre 445 euros pour les autres ménages, soit… 41 euros de plus, ou plus de 500 euros de plus par an.

La raison ? « Les ménages non-pauvres sont beaucoup plus souvent des propriétaires occupants » sans crédit car le remboursement est terminé, alors que sont en « majorité » locataires de leur habitation, expliquent la FEANTSA et la Fondation Abbé-Pierre.

Plus d’un ménage sur dix ne peut plus payer son loyer en France

Le fait que ce soit en France où les ménages pauvres payent beaucoup plus que les autres ménages induit des difficultés pour se loger et payer son loyer. 15,9% des ménages modestes en France, selon l’étude, ne peuvent plus payer leur loyer, le taux le plus élevé de l’Union européenne. En Allemagne, ils ne seraient que moins de 1% dans ce cas.

Mais les deux associations s’inquiètent pour l’avenir proche : 54% des Européens ont déclaré, dans leur enquête, connaître des difficultés financières à cause de la crise sanitaire.


A découvrir