Société : Un Français sur cinq vit dans la pauvreté et la précarité...

13,7 %
13,7% de la population française vit sous le seuil de pauvreté.

Les temps sont durs pour tout le monde ; surtout pour les européens qui subissent la crise de plein fouet depuis 2008 et qui, contrairement aux Etats-Unis, n'en sont pas encore sortis (et n'en sortiront peut-être jamais à croire les plus pessimistes). La France également continue de se débattre avec la crise et les français sont toujours menacés de pauvreté.

Les Français en situation de pauvreté seraient plus de 11 millions


En France, selon les dernières données de l'institut de statistiques européen Eurostat (données 2013), près de 18,1% de la population est menacée de pauvreté. C'est un peu mieux qu'en 2008 (18,5%) et mieux que la moyenne européenne (24,5%) mais ça représente tout de même quasiment un Français sur cinq.


11,946 millions de personnes risquent donc de se retrouver en situation de précarité financière ou monétaire en France. Et le pire est que l'Hexagone arrive en 5ème position des pays avec le risque de pauvreté le plus faible, battu seulement par la République Tchèque (14,6%), les Pays-Bas (15,9%) ou encore les pays du nord de l'Europe, Finlande (16%) et Suède (16,4%).

Plus de 100 millions d'Européens à risque pauvreté


En Europe, le risque pauvreté concerne 24,5% d'habitants en 2013, soit un peu mieux que 2012 (24,8%). Mais au total cela représente 122,6 millions d'individus en grande difficulté financière.


La triste palme de la population la plus à risque revient à la Bulgarie où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté (54%). Suivent la Roumanie, la Lettonie, la Hongrie et bien entendu la Grèce où un tiers de la population vit dans la pauvreté.

Trois facteurs de « pauvreté »


Eurostat identifie trois facteurs majeurs pour définir qu'une population est « pauvre ». Le facteur le plus important est le revenu qui tombe en dessous du « seuil de pauvreté ». Ce seuil est défini de manière mathématique : une personne tombe en dessous du seuil de pauvreté si son salaire est inférieur à 60% du revenu médian du pays. En France, ce seuil est de 987 euros par mois.
Selon Eurostat, 13,7% de la population française vit sous le seuil de pauvreté. Une part en hausse de 1% par rapport à 2008. En Europe, c'est 17% de la population qui vivrait sous le seuil de pauvreté.


Le second facteur est la « privation matérielle sévère » liée, par exemple, à l'impossibilité de payer les factures d'énergie ou de se chauffer. En France, 5% de la population est dans cette situation tandis que pour toute l'Europe, la part monte à 10% de la population.


Enfin, le dernier paramètre est l'accès au travail. Selon Eurostat, en Europe 10,7% de la population ayant l'âge pour travailler vit dans un ménage dans lequel les personnes adultes « ont utilisé moins de 20 % de leur potentiel total de travail au cours de l'année passée » En France « seulement » 7,9% de la population est dans cette situation.


A découvrir