Paypal : cible préférée des attaques par phishing

45 MILLIARDS €
En 2018, le piratage informatique aurait coûté plus de 45 milliards
d'euros dans le monde.

Cofondée par Elon Musk, Paypal obtient en 2019 une palme dont elle se serait bien passé. Le système de paiement est tout simplement la cible préférée des pirates lors du lancement de campagnes de vol de données par phishing. Mais que l’entreprise se rassure, elle est loin d’être la seule… Les internautes, de leur côté, doivent faire de plus en plus attention.

Paypal encore et toujours la cible préférée des pirates

Il y a une simple raison pour que les pirates aiment beaucoup Paypal lors des campagnes de phishing : il s’ahit d’une plateforme de paiement. De fait, obtenir les accès permet facilement de récupérer de l’argent, contrairement par exemple à un piratage de Facebook où le gain financier reste complexe.

Vadesecure, spécialiste de la sécurité des boîtes mails, a une nouvelle fois couronné Paypal comme cible préférée des attaques de phishing en 2019. C’était déjà le cas en 2018 mais on remarque une basse des adresses url malveillantes de 31,2 % d’une année sur l’autre. Avec plus de 11.000 adresses identifiées, toutefois, elle reste largement en tête.

Facebook numéro 2 et Whatsapp en pleine explosion

Dans la liste des Top 10 des entreprises les plus ciblées lors des campagnes de Phishing, il n’est pas étonnant de retrouver le réseau social le plus utilisé du monde : Facebook. Il arrive à la seconde place en 2019, suivi de Microsoft. C’est toutefois un service de Facebook, WhatsApp, qui semble gagner de plus en plus d’intérêt chez les pirates. La messagerie passe de la 63ème à la 5ème place des entreprises les plus ciblées avec une croissance du nombre d’url malveillantes en hausse de 13.467,6 % (oui, il ne s’agit pas d’une faute de frappe).

Apple, Netflix, Bank of America ou encore Amazon sont dans la liste des 10 cibles préférées des pirates. Les internautes du monde entier sont donc prévenus : lorsqu’ils reçoivent un mail de la part de ces marques, ils doivent vérifier à deux fois avant d’y répondre. Et n’oubliez jamais : aucune entreprise ne vous demandera par mail des identifiants bancaires ou des logins et mots de passe.


A découvrir