Pénurie de médicaments : notre souveraineté sanitaire mise en danger

530
En 2017, l?Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a reçu
530 signalements pour rupture de stock de traitements ou pour tensions
dans l?approvisionnement.

Depuis plusieurs semaines, la pénurie de médicaments s’aggrave en France. Selon l’ANSM, elle toucherait dorénavant plusieurs centaines de références. Cette situation inquiétante est d’abord due à la délocalisation des usines dans des pays où la production est plus compétitive. Preuve est faite que la hausse constante de la « protection » des salariés entrave aussi notre souveraineté sanitaire.

La liste des médicaments en situation de pénurie est impressionnante. Elle concerne tout particulièrement les traitements contre la maladie de Parkinson et certains anticancéreux. Mais le vaccin BCG et un anesthésiant figurent également dans la liste des médicaments qui manquent en France. Pour un pays qui se considère comme doté du meilleur système de santé au monde, cette situation fait tache.

Pénurie de médicaments : la liste officielle

La liste complète de la pénurie mérite quand même d’être mentionnée ici: 

ACIDES AMINES POUR LEUCINOSE DECOMPENSEE AP-HP, solution pour perfusion ALKONATREM 150 mg, gélule ALPRESS L.P. 5 mg et 2,5 mg, comprimé osmotique à libération prolongée ALTIM 3,75 mg/1,5 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie ALYOSTAL VENIN D’ABEILLE APIS MELLIFERA 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable ALYOSTAL VENIN DE GUEPE POLISTES 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable ALYOSTAL VENIN DE GUEPE VESPULA 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE MYLAN ARACYTINE 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI et 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM) CARYOLYSINE 10 mg, solution à diluer et solvant pour solution injectable et pour application cutanée CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, et 500 mg, poudre pour solution injectable CERVAGEME 1 mg, ovule CISATRACURIUM ACCORD 5 mg/ml et 2 mg/ml (flacon 5 ml), solution injectable/pour perfusion CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé CLAVENTIN, poudre pour solution injectable (I.V.) (Ticarcilline / acide clavulanique) CLOXACILLINE PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IV) COLOFOAM, mousse rectale DEPOCYTE 50 mg, suspension injectable DI-HYDAN 100 mg, comprimé sécable – Rupture de stock DODECAVIT 0,5 mg/ml, solution injectable IM DOPRAM 2 POUR CENT, solution injectable DT VAX, Vaccin diphtérique et tétanique adsorbé (Suspension injectable en flacon multidose) DUKORAL, suspension et granulés effervescents pour suspension buvable. Vaccin du choléra (inactivé, buvable) EPIRUBICINE TEVA 2 mg/ml, solution injectable et pour perfusion ERWINASE 10 000 UI/flacon, poudre pour solution pour injection EXJADE 500 mg, comprimé dispersible FLUDARABINE TEVA 25 mg/ml, solution à diluer injectable ou pour perfusion FLUOROURACILE ACCORD 50 mg/ml, solution à diluer pour perfusion (100 ml) FLUOROURACILE PFIZER 50 mg/ml, solution à diluer pour perfusion GALLIAPHARM, 0,74 à 1,85 GBq, générateur radiopharmaceutique GAMMA-OH 200 mg/ml, solution injectable (IV), boite des 6 ampoules HEXASTAT 100 mg, gélule (altrétamine) ISOPTINE 120mg, gélule KIDROLASE 10 000 U.I., poudre et solvant pour solution injectable (1 flacon) MANTADIX 100 mg, capsule MARSILID 50 mg, comprimé sécable NATULAN 50 mg, gélule PHOSPHORE ALKO 750 mg, comprimé effervescent PILOCARPINE 1 POUR CENT ET 2 POUR CENT FAURE, collyre en solution en récipient unidose PIPERACILLINE PANPHARMA 1 g et 4 g, poudre pour solution injectable POLARAMINE 5 mg/1 ml, solution injectable PROPOFOL MYLAN 20 mg/ml, émulsion injectable (IV) PYLERA 140 mg/125 mg/125 mg, gélule SEMAP 20 mg, comprimé SIGNIFOR 40 mg, poudre et solvant pour suspension injectable Spécialités à base de Valsartan seul ou en association avec l’hydrochlorothiazide STIMU_TSH 125 microgrammes /1 ml, solution injectable TILDIEM 25 mg, poudre et solution pour préparation injectable I.V TREDEMINE 500 mg, comprimé à croquer TRISENOX 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion UN-ALFA 2 microgrammes/1 ml, solution injectable IV en ampoule VACCIN – TICOVAC 0,5 ml ADULTES et 0,25 ml ENFANTS, suspension injectable en seringue préremplie, Vaccin de l’encéphalite à tiques (virus entier inactivé) VACCIN BCG-SSI, poudre et solvant pour suspension injectable ZOELY 2,5 mg/1,5 mg, comprimé pelliculé ZYVOXID 100 mg/5 ml, granulés pour suspension buvable

On le voit, le phénomène est d’ampleur et montre bien la fragilité actuelle de notre système de santé.  

L'effet des délocalisations massives

Comme l’indique le LEEM (fédération des entreprises du médicament), ces pénuries, qui ne touchent pas que la France, ont des « des origines multifactorielles et peuvent mettre en cause chaque acteur de la chaîne du médicament : fournisseurs de matières premières, industriels producteurs, distributeurs et transporteurs, pharmaciens hospitaliers ou officinaux. La défaillance d’un maillon de cette chaîne, quel qu’il soit, peut alors avoir des répercussions sur l’ensemble de l’approvisionnement. »  

Le LEEM rappelle qu’une mission sénatoriale a tout particulièrement appelé à la relocalisation de la production en Europe. L’essentiel de la production de médicament est aujourd’hui concentré aux Etats-Unis et en Asie. Ces délocalisations, fruit d’une longue chaîne de désindustrialisation de notre continent, compromettent désormais notre souveraineté sanitaire. 

Reste à prouver aux industriels la capacité de l’Europe, et singulièrement de la France, à développer une industrie compétitive. 

Article écrit par Eric Verhaeghe ici


A découvrir

Eric Verhaeghe

Né en 1968, énarque, Eric Verhaeghe est le fondateur du cabinet d'innovation sociale Parménide. Il tient le blog "Jusqu'ici, tout va bien..." Il est de plus fondateur de Tripalio, le premier site en ligne d'information sociale. Il est également  l'auteur d'ouvrages dont " Jusqu'ici tout va bien ". Il a récemment publié: " Faut-il quitter la France ? "