Le pétrole au plus bas depuis 2009 : 44 dollars le baril

44 $
Le baril est passé sous les 44 dollars

La chute du prix du pétrole n'en finit pas alors que l'ensemble des Bourses sont en chute libre. Un nouveau record a été touché : le prix le plus bas du pétrole depuis 2009 ce qui risque de mettre encore un peu plus les bâtons entre les roues du gaz de schiste américain et partout ailleurs dans le monde.

44 dollars le baril : du jamais vu depuis 2009

Les compagnies pétrolières doivent encore se ronger les ongles : le cours du baril de pétrole continue sa chute entamée il y a quelques semaines sur fond de chute généralisée de la Bourse dans le monde et notamment en Chine où Shanghai a clôturé la séance en pertes de plus de 8%.

Déjà vendredi 21 août 2015 le prix du baril de Brent avait touché un plus bas historique : 45 dollars. Ce lundi 24 août 2015 le cours ne se reprend pas et continue sa tendance baissière en chutant d'environ 3,2% à l'ouverture.

Il touche ainsi les 44 dollars le baril pour le pétrole prévu en livraison en octobre 2015. Du jamais vu depuis 2009 au lendemain de la crise économique mondiale... et surtout loin des 115 dollars le baril enregistré il y a un peu plus d'un an, en juillet 2014.

En cause, notamment, la décision de l'Iran d'augmenter sa production en vue d'inonder le marché de ses réserves de brut. Le pays vient de voir son embargo sur les exportations de pétrole levé après l'accord sur le nucléaire iranien et compte bien profiter des milliards de barils de réserves de son sous-sol.

L'OPEP, de son côté, continue de ne pas vouloir baisser sa production espérant ainsi mettre un terme au boom du gaz de schiste aux Etats-Unis. De quoi conforter les prévisions de l'Agence Internationale de l'Energie qui ne prévoit pas de remontée du prix du baril au-dessus de 75 dollars avant 2025 au plus tôt.


A découvrir