-13,8% : le PIB français s'écroule au deuxième trimestre 2020

11 %
La consommation des ménages a chuté de 11% au deuxième trimestre 2020.

Ce n’est pas une surprise, le deuxième trimestre ayant été celui durant lequel la majorité du confinement généralisé de la population s’est déroulé, mais les chiffres restent stupéfiants, inédits et historiques : le PIB français a sombré au deuxième trimestre 2020.

Un effondrement du PIB inédit pour la France

C’est sans doute moins pire que les États-Unis, qui ont connu une contraction de leur PIB de près d’un tiers au deuxième trimestre, mais les données publiées par l’Insee le 31 juillet 2020 montrent déjà l’ampleur des dégâts de la crise sanitaire du Covid-19. La France a connu la pire chute trimestrielle du PIB de son histoire.

Au deuxième trimestre 2020, l’économie française s’est contractée de 13,8%, confirmant la récession. Au premier trimestre 2020, déjà, la chute du PIB avait été de 5,9% (chiffre révisé à la baisse de 0,6% le 31 juillet 2020), portant le PIB français à -19% par rapport au deuxième trimestre 2019.

C’est, malgré tout, un peu moins pire que prévu : en juin 2020 l’Insee tablait sur une contraction du PIB pour le deuxième trimestre 2020 de 17%.

Le précédent record, datant de mai 68 et lié aux manifestations étudiantes, est largement battu : à l’époque, le PIB avait chuté de 8% au deuxième trimestre, mais avait connu un rebond de 5% au troisième qui n’aura pas lieu cette année 2020.

La consommation s’effondre, les investissements et les exportations aussi

Tous les chiffres, selon les données publiées par l’Insee, sont dans le rouge. La consommation des ménages, moteur de l’économie française, chute de 11% au deuxième trimestre 2020. Les investissements chutent de 17,8% et les exportations de 25,5%.

Selon l’Insee, c’est la mise en suspend des activités non essentielles durant le confinement qui est la cause principale de la chute historique du PIB. Sur les deux mois de confinement généralisé, un mois et demi se sont déroulés durant le deuxième trimestre 2020 qui a également connu une reprise des activités lente avec des interdictions d’ouverture dans certains secteurs qui se sont prolongées au-delà de la date de fin de confinement, le 11 mai 2020.


A découvrir