Covid-19 : le pic d'hospitalisations serait sur le point d'être atteint

2.215
Au 23 août 2021, il y avait 2.215 patients dans les unités de soins
critiques des hôpitaux français.

Le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19, en hausse constante ces dernières semaines, serait sur le point de se stabiliser, a estimé Olivier Véran, le ministre de la Santé. Il a néanmoins appelé à la prudence, la France n’étant pas à l’abri d’une accélération de l’épidémie.

Avec les retours de vacances, une accélération de l’épidémie n’est pas exclue

Le pic de la quatrième vague de l’épidémie de Covid-19 pourrait être atteint dans quelques jours, a estimé Olivier Véran, le ministre de la Santé, le 23 août 2021 dans l’émission « Calvi 3D » sur BFMTV. D’après le ministre, qui s’appuie sur une modélisation réalisée par son équipe, le nombre de patients en réanimation devrait se stabiliser autour de 2.000. (Il y en avait 2.215 le 23 août 2021.) La semaine du 30 août 2021, le nombre d’entrées en réanimation devrait être peu ou prou équivalent au nombre de sorties. Bien que ces chiffres soient élevés, il convient de relativiser, le nombre d’hospitalisation ayant été beaucoup plus élevé lors de la vague épidémique précédente.

Olivier Véran a néanmoins averti sur la possibilité d’une accélération de l’épidémie, de nombreux Français rentrant cette semaine de vacances. « Actuellement, il y a de nombreux Français qui étaient en vacances dans les régions du Sud et du Sud-Ouest de la France, là où il y a la plus grande circulation du virus, qui vont retourner chez eux dans des régions qui ont été peu touchées par la quatrième vague », a-t-il mis en garde

Vaccination Covid-19 : les troisièmes doses devraient être disponibles en septembre 2021

Le ministre a par ailleurs fait part de sa quasi-certitude quant à l’ouverture « dans les prochains jours » par la Haute Autorité de santé, d’une troisième dose du vaccin Covid-19 aux populations vulnérables. Seraient concernés les plus de 65 ans, la population déjà invitée à se vacciner contre la grippe ainsi que les personnes immunodéprimées. « Il y aura un délai de six mois entre la deuxième et la troisième dose, on l'ouvrira début septembre », a déclaré Olivier Véran.

Sur Twitter, le ministre a tenu à se féliciter de la manière dont cette quatrième vague est gérée par les pouvoirs publics. « Un taux de vaccination parmi les plus élevés au monde, un pass sanitaire efficace et adopté par les Français, une capacité à tester massivement au cœur de l'été, nous ont permis d'éviter aujourd’hui un reconfinement, malgré une forte vague portée par le variant Delta », a-t-il déclaré.


A découvrir