Disney : le dernier Pirates des Caraïbes bientôt leaké ?

7 MILLIARDS $
Disney a réalisé 7 milliards de dollars de recettes au box-office en
2016.

L’affaire Netflix, qui avait vu la saison 5 de sa série à succès Orange is the New Black fuiter quasiment en intégralité sur Internet (10 épisodes sur 13), risque d’être une leçon pour Disney. Le géant américain aurait en effet reçu des menaces de la part de pirates informatiques qui veulent une rançon. Si Disney ne paye pas, c’est son dernier film de la saga des Pirates des Caraïbes qui risque de se retrouver en ligne.

Disney refuse de discuter avec les hackers

L’information a été dévoilée par des proches de Bob Iger présents au meeting des employés de la chaîne américaine ABC. Il aurait dévoilé que des pirates informatiques menacent de faire fuiter le dernier film de la saga Pirates des Caraïbes « Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar » dont la sortie est prévue pour le 24 mai 2017 dans le monde.

La menace cible directement le dernier film de la saga car il est un succès du box-office très attendu : Xavier Bardem et l’éternel Johnny Depp, dans la peau du capitaine Jack Sparrow, tiennent l’affiche. De plus, il s’agirait du dernier volet prévu à ce jour et risque bien d’être la conclusion de la saga. L’enjeu est donc de taille pour Disney. Mais Bob Iger, selon les informations de Hollywood Reporter, n’aurait pas accepté de céder aux menaces.

Un film leaké en petites séquences de quelques minutes

Les hackers risquent bien de vouloir faire plier Disney, qui a annoncé ne pas coopérer, en lui mettant la pression. Bob Iger a déclaré qu’ils menacent de mettre le film en ligne par tranches de 5 minutes puis de 20 minutes si la somme demandée n’est pas payée. Aucune information sur le montant de cette somme n’a fuité mais Disney a réalisé 7 milliards de dollars de recettes au box-office mondial en 2016, un record.

Le groupe enchaîne les succès grâce à ses franchises Star Wars et Marvel mais également grâce au studio d’animation Pixar acheté en 2006. Difficile de croire que les pirates lui ont demandé une somme minimale.


Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio