Placements : les Français se désintéressent des actions en 2020

50 %
Parmi les personnes qui ont épargné autant ou plus que d'habitude au
printemps 2020, 50% ont laissé tout ou partie de cette épargne sur
leur compte courant, et 49% l'ont placée à court terme (principalement
dans le Livret A).

Si en 2020 les Français ont été nombreux à épargner plus que d’habitude, cette année signe aussi un repli sur des supports d’épargne « de bon père de famille », à savoir l’immobilier et les livrets bancaires, aux dépens des actions.

En 2020, les jeunes ont été très nombreux à avoir épargné « plus que d’habitude »

Selon une enquête du Cercle de l’Épargne, d’Amphitéa et de AG2R LA MONDIALE, pendant le premier confinement au printemps 2020, près d’un quart des Français (22% exactement) ont épargné « plus que d’habitude ». Une courte minorité (4%) ont même épargné « beaucoup plus ». Fait intéressant : de toutes les catégories d’âge, ce sont les jeunes (18-24 ans) qui ont été les plus nombreux (39%) à avoir épargné plus que d’habitude.

Mais, malgré l’envolée spectaculaire des actions entamée en mars 2020, et contrairement aux années précédentes, ce ne sont pas les actions qui ont attiré le plus d’épargne de nos concitoyens. Cette enquête d'AG2R La Mondiale, du Cercle de l’Épargne et d’Amphitéa nous apprend que c’est l’investissement dans l’immobilier locatif qui a attiré le plus d’épargnants cette année (68%), devant l’indéboulonnable assurance-vie (52%). Les actions n’arrivent qu’en troisième position et recueillent les faveurs des 39% d’épargnants.

Malgré un taux de rémunération au plus bas, le Livret A attire les épargnants

Parallèlement à cette baisse d’intérêt pour les actions on constate une forte remontée du bon vieux Livret A, jugé comme produit intéressant par 29% des interviewés. Ce support d’épargne progresse d’ailleurs le plus fortement chez les 18-24 ans, il est cité comme étant un produit intéressant par 56% de cette classe d’âge. Il gagne aussi du terrain parmi les revenus faibles (+14 points) et chez les personnes qui ne disposent que d’un compte sur livret (+15 points).

Cette enquête a été réalisée par le Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (CECOP) pour le compte du Cercle de l’Épargne et d’Amphitéa sur Internet les 8 et 9 septembre 2020 auprès d’un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.


A découvrir