Plan d'urgence contre le chômage : François Hollande oublie les maires

3,57 millions
Le nombre de chômeurs en catégorie A atteint 3,57 millions en France.

Après la présentation du plan d'urgence contre le chômage par François Hollande, Christian Demuynck, Maire de Neuilly-Plaisance et ancien Parlementaire est amer. 

Les Maires et élus locaux sont chaque jour sur le terrain auprès des demandeurs d'emploi pour les aider, les accompagner, les mobiliser. Or, le President de la République annonce un plan technocratique, sans mesure concrète et applicable, ni prise en compte de nos actions et de notre proximité qui est une force.

En tant que Maire, je crois que les élus locaux devraient être davantage associés et mobilisés, sans dépense d'argent public supplémentaire. Dans ma collectivité, par exemple, j'ai 15 postes non pourvus, j'ai donc décidé de mettre en place des formations spécifiques afin de voir ces postes occupés. Que faire d'autre, installer un stand devant le Pôle Emploi le plus proche pour proposer ces emplois aujourd'hui encore non pourvus ?

De plus, je crois que les Maires devraient accueillir 15h par mois des demandeurs d'emploi volontaires afin de leur faire profiter de formations. Le champ d'intervention des collectivités est en effet très large et peut être une plus value. Des mesures technocratiques, mises en place par des élus hors sol, hors sujet et hors jeu : ce n'est pas ainsi que l'on luttera enfin efficacement contre le chômage.


A découvrir