Politique RSE : LVMH, Schneider Electric et HP mis à l'honneur

86,5 %
Schneider Electric a obtenu une note de 86,5% sur l'indicateur « 360
Impact »

Le nouveau baromètre « 360Impact », qui évalue l'intégration, l'alignement et l'empreinte positive des politiques RSE des entreprises, a distingué dans son classement le groupe de luxe LVMH, le spécialiste de la distribution et gestion de l'énergie Schneider Electric et la marque d'informatique Hewlett-Packard.

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire, la relation des actifs au travail a évolué en profondeur et remis en cause le fonctionnement traditionnel de l’entreprise, qui doit, aux yeux des citoyens, devenir davantage actrice de la vie sociale. La politique RSE d’une entreprise pourrait ainsi sortir du simple greenwashing en s'inscrivant davantage dans le respect des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Climat, biodiversité, inclusion... aucun pan ne peut aujourd'hui être mis de côté. Mais si les entreprises intègrent de plus en plus de critères, elles ont parfois du mal à les mettre en musique et à les harmoniser au sein d'une politique RSE alignée.

Un nouvel indicateur, le baromètre « 360 Impact », publié par le site d'information Raisons d'être, un cercle de réflexion, d’analyse et d’action consacré à ces thématiques, propose le palmarès des entreprises les plus responsables parmi les 50 plus grandes entreprises mondiales issues de 19 secteurs professionnels. Réalisé en partenariat avec l’Institut des Transitions, le classement propose un regard panoramique sur la RSE. Il se base sur les données officielles des entreprises en question et englobe l’ensemble des enjeux, à la fois environnementaux, sociaux, économiques et éthiques. Les trois principaux indicateurs de l'étude sont la contribution à la société, les conditions de travail et l'impact environnemental.

LVMH, Schneider Electric et HP sur le haut du podium

Marie-Hélène Plainfossé, ancienne directrice de la RSE du groupe Galeries Lafayette et aujourd'hui consultante et directrice de publication du site Raisons d'être, soutient la démarche afin d'œuvrer « pour une politique RSE inclusive, qui prend en compte aussi bien le bien-être du salarié, l’intégration de chacun, que l’impact environnemental ou l’apport à la société» et qui « permet enfin de donner aux citoyens la possibilité d’appréhender les politiques de RSE dans leur globalité ».

À la première place du classement 360Impact, le groupe énergétique français Schneider Electric remarqué pour avoir calqué sa politique RSE sur les Objectifs de Développement Durable de l’ONU. En deuxième position figure l'entreprise informatique américaine Hewlett Packard (HP), déjà récompensée en 2021 par EcoVadis qui l'a dotée d'un statut Platinum  -soit la plus haute distinction de son classement-, pour l'excellence de ses performances RSE. Enfin à la troisième place du palmarès, le groupe français de luxe LVMH qui s'est illustré notamment lors de la crise sanitaire et avec son programme Life360.

Le baromètre propose parallèlement un sous-classement qui distingue le groupe pharmaceutique Roche, apparaissant à la 3e place concernant la contribution à la société. Bien-être au travail : 360Impact récompense le groupe pharmaceutique Sanofi, ayant reçu en 2021 la certification « Top Employer France » par l'organisme international Top Employers Institute. Enfin, concernant l'impact environnemental, le groupe Philips, classé dans la liste A de l'ONG Carbon Disclosure Project, aurait déjà atteint ses objectifs de neutralité carbone. 


A découvrir