En cas de pic de pollution, Delphine Batho veut restreindre la circulation aux seuls "véhicules vertueux"

Selon le ministère de l'Écologie, il y a aujourd'hui huit millions de
véhicules anciens qui contribuent à environ 30% des émissions de
particules des véhicules particuliers et 20% des émissions d'oxydes
d'azote.

Si Delphine Batho, Ministre de l'Ecologie, semble avoir renoncé à l'idée d'une réinstauration de la pastille verte, les mesures annoncées mercredi soir 6 février marquent la volonté du Gouvernement de restreindre la circulation au sein des villes.

« Ce que nous craignions ce matin se confirme ce soir. Il y a bel et bien une volonté de ségrégation par l'argent » dénonce Daniel Quéro, Président de  « 40 millions d'automobilistes ». «  Il y aura d'une part ceux qui auront les moyens d'accéder aux véhicules autorisés et d'autre part les moins aisés qui seront contraints de laisser leurs véhicules au garage » reprend-il.

Si le dispositif semble encore flou dans son application, nous jugeons inacceptable ce principe de double peine que pourrait engendrer de telles mesures de restrictions.

Plutôt que d'interdire et de sanctionner l'automobiliste dans son moyen de mobilité, il conviendrait au contraire d'imaginer un dispositif d'accompagnement permettant un rajeunissement du parc automobile, synonyme à lui seul d'amélioration sensible en termes d'émissions carbone.

« Nous proposons l'instauration d'une prime à l'achat d'un véhicule de remplacement plus récent et moins polluant, y compris d'occasion. Restreindre cycliquement la circulation n'apporte aucune solution si ce n'est de la contrainte. Les annonces de ce soir ressemblent bel et bien à une pastille verte déguisée, clivante et socialement injuste » conclut Pierre Chasseray, Délégué Général de la marque.


A découvrir

Daniel Quéro

Daniel Quéro Dirigeant d'entreprise, EMBA / HEC/CPA et Auditeur de l'IHEDN est Président de 40Millions d'automobilistes.

 

40 millions d'automobilistes est une association nationale d'intérêt général régie par la loi de 1901 active tant au plan national qu'européen. Elle intervient dans l'ensemble des débats de fond liés à l'usage de l'automobile face aux enjeux sécuritaires et environnementaux, pour adapter et préserver l'automobilité, facteur indispensable à la croissance économique et à la qualité de vie des ménages.

« 40millionsdautomobilistes » intervient sur tous les grands dossiers de sécurité routière, de mobilité et de développement durable, afin d'adapter et de préserver l'automobilité. Premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route « 40millions d'automobilistes » fort du soutien des Automobiles Clubs membres de l'UNAC(Union Nationale des Automobiles Clubs) rassemble aujourd'hui plus de 320 000 membres. Daniel Quéro entend continuer de développer cette association basée sur un travail de fond d'experts et une présence accrue dans toutes les instances ou ces questions sont traitées, afin de faire entendre la voix des automobilistes et préserver l'automobilité.