La Poste : le courrier continue son déclin, quid de l'avenir des facteurs ?

28 %
Le courrier ne représente plus que 28% de l'activité de La Poste.

En 2018, La Poste a connu un recul du volume du courrier traditionnel de -7,3% par rapport à 2017. La baisse du chiffre d'affaire est limitée à -1,4%, notamment grâce à une hausse des tarifs postaux de 4,8% en moyenne.

Le volume du courrier ne cesse de diminuer. Pour preuve, moins de 10 milliards de plis ont été traités en 2018 par La Poste. Le recul du volume du courrier traditionnel s'établit ainsi à -7,3 % par rapport à 2017. Du jamais vu ! Si le courrier représentait 71% du chiffre d’affaires du groupe en 1991, il ne représente plus, aujourd'hui, que 28% de l’activité de La Poste

Une distribution quotidienne du courrier en danger ?

Selon l’entreprise, qui a publié ses résultats financiers 2018 le 21 février, les secteurs les plus touchés ont été les services bancaires ou téléphoniques ainsi que le courrier publicitaire. La baisse du chiffre d'affaires, elle, est limitée à -1,4%, notamment grâce à une hausse des tarifs postaux de 4,8% en moyenne : en 2019, il faut ainsi débourser 10 centimes de plus pour le timbre prioritaire (rouge) qui passe à 1,05 euro, soit une hausse de 10,5%. Le timbre vert, lui, augmentera de 8 centimes à 0,88 euro soit une hausse de 10%.

En août 2018, l'inquiétude régnait quant à la possibilité d'arrêter la distribution quotidienne du courrier partout en France. Et pour cause, les voisins belges évoquaient cette idée. En effet, Bpost avait alors annoncé vouloir supprimer la tournée quotidienne, qui devrait ainsi se faire tous les deux-trois jours. Le Soir d'expliquer : « Celle-ci ne cesse de diminuer face à l’essor des moyens électroniques et est de moins en moins prioritaire aux yeux du public ».

Le facteur, l'homme aux multiples casquettes

Mais La Poste a tout de même su anticiper ce déclin. Petit à petit l'entreprise a ainsi proposé divers services. Et lorsque la rumeur a enflé, le gourpe a affirmé ne pas remettre en cause la distribution du courrier 6j/7, assurée par ses 70 000 facteurs. En effet, à la différence d’autres opérateurs postaux européens, La Poste a donc choisi une stratégie multi activités, qui permet de compenser la baisse des volumes de courrier grâce aux nouveaux services, au colis, à la banque et au numérique. L'objectif de la branche Services-Courrier-Colis à horizon 2020 est de compenser intégralement la baisse du courrier en chiffre d’affaires et maintenir la rentabilité.

La Poste tente d'enrayer la baisse de son chiffre d'affaires en se diversifiant toujours plus. Ainsi, désormais le facteur va aussi devenir recenseur. Le recensement était jusqu'à présent réservé aux quelques 24.000 agents assermentés formés par l'INSEE, mais les facteurs devraient donc bientôt endosser ce nouveau rôle


A découvrir