Pour devenir PDG, soyez sympa

28 %
Les femmes ont 28% moins de chance de se faire embaucher comme PDG.

Si on ambitionne de devenir PDG d'une entreprise, mieux vaut cultiver ses compétences interpersonnelles, plus que ses capacités d'exécution : les conseils d'administration sont bien plus réceptifs aux qualités humaines d'un candidat.

Une étude de l'Université de Chicago Booth School of Business a, pour une étude sur le sujet, identifié quatre critères permettant de déterminer si le candidat pour un poste deviendra prochainement le PDG de l'entreprise. Les scores obtenus par les candidats dans les quatre catégories dominantes (compétences interpersonnelles, capacités d’exécution, charisme et compétences stratégiques) permettent en effet de prédire presque à coup sûr leur avenir professionnel.

Mauvaises notes pour les directeurs financiers 

Si l'aspirant PDG affiche des scores élevés dans ces catégories, il a de bonnes chances d'être embauché. En revanche, si les notes sont médiocres, le candidat sera plus susceptible de devenir... directeur financier. La vie est parfois injuste !

La personnalité influe les actionnaires

La personnalité des candidats peut influencer les actionnaires et pousser les conseils d'administration à privilégier un profil jugé "sympathique" pour le poste de PDG, plutôt qu'un profil plus technique. En bref, les candidats aimables et ouverts aux autres semblent être privilégiés pour les plus hautes distinctions !


A découvrir