Pourquoi les prix des contrôles techniques risquent de flamber

400
De 124 actuellement, les points de contrôles seront au nombre de 400
en 2018.

À partir du mois de mai 2018, les contrôles techniques seront plus poussés : les contrôleurs seront mieux qualifiés et les points de contrôles seront plus nombreux. On peut s’attendre à une hausse du coût des contrôles techniques, dont les tarifs varient actuellement entre 50 et 100 euros, selon le type de véhicules.

Des points de contrôles plus nombreux

À partir de mai 2018, conformément à une directive européenne datant de 2014, les contrôles techniques seront plus poussés : de 124 actuellement, les points de contrôles passeront à près de 400.

126 nouveaux points de contrôles critiques feront leur apparition, parmi lesquels on peut notamment relever une porte qui se ferme mal, une fissure sur la vitre balayée par l’essuie-glace ou encore un freinage assisté qui ne marche pas. Si l’une de ces 126 défaillances est constatée lors du contrôle technique, le conducteur disposera d’un délai de 24 heures pour procéder aux réparations et les seuls déplacements autorisés seront pour se rendre au garage. Au-delà de ce délai de 24 heures, si aucune initiative n’est prise, la voiture sera totalement interdite de circulation.

Les points de contrôles nécessitant une contre-visite (un lave-glace qui ne fonctionne pas par exemple) seront également plus nombreux. Par ailleurs, les contre-visites se feront plus fréquentes.

Le coût des contrôles techniques à la hausse

Conséquence de ces points de contrôles plus nombreux : la durée des contrôles techniques devrait s’allonger, ce qui aura une répercussion sur leur prix. Actuellement, un contrôle technique coûte entre 50 et 80 euros pour un véhicule léger et jusqu’à 100 euros pour un véhicule utilitaire.

Par ailleurs, les centres de contrôle doivent tous, d’ici le 4 septembre 2017, se former aux nouvelles normes. Cette meilleure qualification des contrôleurs est un autre élément justifiant la hausse des prix des contrôles techniques. Reste à savoir dans quelles proportions ces nouvelles règles impacteront le portefeuille des conducteurs…


A découvrir