Pourquoi la décarbonation de la route est un enjeu essentiel de la mobilité durable

44000
Malgré une accélération du rythme d'installation, la France ne compte
que 44 000 bornes électriques

Dans cette vidéo consacrée à la décarbonation de la route, il est rappelé qu’avec près de 40% des émissions de gaz à effet de serre en France, les transports représentent un enjeu fondamental dans la lutte contre le changement climatique. Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics s’intéressent à cette problématique en menant des politiques en faveur du rail et de la mobilité douce. Cette stratégie semble ne donner que des résultats marginaux tant la route est indispensable à la mobilité des Français. Ils sont 87% à dépendre de la voiture pour au moins un déplacement quotidien. La décarbonation de la route est donc une urgence d’autant plus grande qu’elle concentre à elle seule les trois quarts des émissions de CO2 liés aux transports.

Des politiques publiques pas toujours bien calibrées 

Les politiques menées sont de deux natures : rendre l’utilisation de la voiture (thermique) la plus pénible et coûteuse et inciter par ailleurs à rouler plus vert avec des aides en faveur de modèles hybrides et électriques.

L’échec d’une telle stratégie est double, car aucun autre moyen de transport n’est aussi efficace que la route pour assurer la plupart des trajets de porte à porte et les mesures incitatives ne sont pas de nature à rendre accessible des modèles non polluants pour la majorité des Français.

Pire, les infrastructures permettant la circulation d’un grand nombre de véhicules électriques sont encore trop peu développées avec 44 000 bornes électriques publiques pour un objectif de 100 000 d’ici à la fin de l’année 2021 et ce malgré une hausse notable de 11 000 bornes au cours des six derniers mois. La politique des transports ne répond pas à toutes les attentes malgré l’existence de solutions et l’urgence climatique toujours plus forte.

Retrouvez la vidéo ici.


A découvrir