Pourquoi la Turquie se démarque et devient la capitale de la chirurgie esthétique

La Turquie est considérée comme étant la capitale de la chirurgie esthétique pour plusieurs raisons. Lisez cet article pour comprendre pourquoi.

Parmi les multiples raisons qui incitent à visiter la Turquie, le tourisme médical esthétique se hisse au premier rang. Pour une rhinoplastie, une greffe de cheveux ou toute autre chirurgie esthétique, bon nombre de personnes se tournent vers cette destination, quitte à laisser leurs propres pays.

Ce pourquoi la Turquie se démarque et devient la capitale de la chirurgie esthétique est assez flagrant lorsqu’on observe les prestations du pays sur la scène internationale. Quelles sont les raisons qui soutiennent un tel état de choses ?

La qualité des services

Les nombreux témoignages affirment que dans un hôpital de chirurgie esthétique en Turquie, on est forcément frappé par la qualité des infrastructures à la pointe des dernières technologies. Selon d’autres témoignages tout autant positifs, les différents personnels turcs auxquels les patients ont eu affaire sont tout autant accueillants qu’efficaces.

En fait, le pays a réalisé de forts investissements dans les formations de chirurgie plastique. Depuis plusieurs années, la Turquie concurrence donc fortement les pays occidentaux dans le domaine de la médecine esthétique, avec des techniciens constamment formés. Ces derniers ne s’arrêtent pas là et défient les barrières linguistiques.

Ainsi, de nombreux spécialistes turques sont polyglottes avec des spécialisations acquises en Amérique et en Europe. Tous ces facteurs facilitent l’attrait de la clientèle internationale. Ce sont donc des spécialistes cumulant de nombreuses années d’expérience dans la réalisation de toutes sortes d’implants capillaires, de rhinoplasties ou de toute autre intervention que la Turquie met à la disposition du monde.

Un coût plus qu’abordable

Le coût est le premier facteur qui fait de la Turquie, la capitale de la chirurgie esthétique. En effet, les interventions chirurgicales esthétiques y sont moins coûteuses que dans les autres pays.

Théo qui s’était rendu à Ankara pour une greffe de cheveux, a choisi pour sa prochaine expérience, de se rendre à Istanbul. Sa rhinoplastie lui a coûté 2 500 €, alors qu’il aurait dû payer le double s’il avait choisi les hôpitaux français. C’est également le cas de Jogges qui a compté 4 000 € pour une greffe de cheveux, contre pas loin de 8 000 s’il était en France.

Ces coûts relativement moins chers font douter certains clients quant à la réussite des opérations réalisées. Cependant, il s’agit de craintes infondées car les statistiques démontrent un fort taux de satisfaction des clients.

La Turquie offre des services de qualité à des coûts accessibles et cela est dû aux énormes investissements que son ministère de la santé fait dans ce domaine. Il est même possible de trouver des chirurgiens à 90% moins chers que ceux d’autres pays.

Se rendre en Turquie est d’autant plus simple car il existe des agences qui mettent en relation les clients et les cliniques. Ces agences accompagnent les clients depuis le désir de la chirurgie jusqu’après la réalisation de l’opération. Ainsi, les prises en charges à l’aéroport du pays sont automatiques et la langue ne pose généralement pas de problème. Ceci est possible car, des services de traduction en anglais, allemand, français, russe, arabe et farsi sont mis à la disposition des clients dans tout le pays.

Un délai d’attente réduit

En Europe, pour une chirurgie esthétique des biceps par exemple, il faut attendre plusieurs mois. Pendant ce temps, un client qui demande un rendez-vous en Turquie, subit son intervention dans les huit jours suivants.

En plus de la faiblesse des coûts d’opération, le délai d’attente est l’un des points majeurs faisant de la Turquie, la capitale de la chirurgie esthétique. C’est ainsi que le pays aurait fait un gain de 1,5 milliards de dollars en 2018 grâce à la chirurgie esthétique. Plusieurs infrastructures sont d’ailleurs en construction afin de recevoir un nombre plus important de clients. Celles qui existent déjà ne sont pas des moindres, mais cela ne freine pas l’ardeur à la recherche et à la formation continue des chirurgiens, ce qui permet au pays de réaliser des interventions de qualité dans les plus brefs délais.

Pourquoi la Turquie se démarque et devient la capitale de la chirurgie esthétique ? C’est simplement parce qu’elle applique dans sa stratégie des facteurs décisifs tels que la qualité des prestations, le coût jusqu’à 5 fois moins cher que les hôpitaux européens, ainsi que la rapidité des interventions.


A découvrir