Le pouvoir d'achat devrait augmenter de 2,9% : la plus forte hausse depuis 2007

440 €
Sur les 850 euros de gain de pouvoir d'achat, 440 seront la
conséquence des mesures prises par Emmanuel Macron.

Une nouvelle étude de l'observatoire français des conjectures économiques (OFCE) estime que le pouvoir d'achat des ménages devrait augmenter de 2,5% en 2019, soit en moyenne 850 euros par foyer.

De bonnes nouvelles quant au pouvoir d'achat futur des ménages français. En effet, une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), estime que ce dernier devrait grimper de 2,5% en 2019, soit en moyenne 850 euros par foyer fiscal. Sur ce montant, 440 euros seront la conséquence des mesures prises par Emmanuel Macron.

L'augmentation de 2,5% du pouvoir d'achat est la plus forte depuis 2007

L'année 2019 s'annonce donc finalement plutôt bonne sur le front du pouvoir d'achat, comme le prouve étude cette de l'OFCE. Et pour cause cette augmentation de 2,5% est la plus forte depuis 2007 et l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence. Il avait en effet décidé de mesures fiscales qui avaient sensiblement accru les moyens des Français. 

L'OFCE d'expliquer que cette période de forte croissance était due à la « mise en place de la loi TEPA [qui prévoyait entre autres l’allègement des cotisations sociales sur les heures supplémentaires, ndlr] sous Nicolas Sarkozy ». Malgré tout, il est cependant important de préciser qu'il existe d'énormes disparités entre les Français. 

Une hausse du salaire net de 1,5% et du taux d'épargne de 15,1%

D’après l’OFCE, la prime défiscalisée demandée aux entreprises par le chef de l'Etat, couplée à un ralentissement de l’inflation, permettra une hausse « significative » du salaire réel (+1,5%) en 2019. Cetet étude ne tient évidememnt pas en compte des nouvelles mesures qui pourraient être annoncées par Emmanuel Macron dans les prochains jours, à l’issue du Grand débat national.

Dans le détail, l'OFCE révéle que les Français devraient profiter de cetet hausse d eleur pouvoir d'acaht pour... consommer (+1,6%). Mais devenus prudents, ils épargneront également : le taux d’épargne devrait s’établir à 15,1% en moyenne, soit 0,8 point de plus que sur la période 2013-2018. « Au final, soutenu par une demande intérieure en accélération, le PIB augmenterait en moyenne de 1,5% en 2019, malgré une contribution négative du commerce extérieur », expliquent les chercheurs. Selon eux, les mesures budgétaires mises en place en faveur du pouvoir d’achat soutiendront la croissance à hauteur de 0,5 point de PIB en 2019.

Au final, cette hausse du pouvoir d'achat provient dans sa grande majorité des baisses d'impôt et des transferts, pour une valeur globale de 12 milliards d'euros en net. Selon François Lenglet sur RTL, cela signifie qu'une bonne partie de la hausse du pouvoir d'achat de 2019, « si elle est a mettre incontestablement au crédit du gouvernement, provient en réalité d'une hausse du déficit budgétaire. »


A découvrir