Prélèvement à la source : plus que quelques jours pour actualiser son taux

7
Les contribuables ont jusqu'au 7 décembre 2019 pour moduler leur taux
en vue de l'année prochaine.

Cela faisait un bail que je ne vous avais pas parlé du prélèvement à la source, mais aujourd’hui, il y a urgence. La mise en place du prélèvement ne s’est en effet pas faite sans douleur, et sans erreurs.

De nombreuses erreurs

Douleur chez les comptables, les services de paye, qui ont parfois reçu les informations de l’administration fiscale avec un retard coupable, quand ces informations n’étaient pas tout simplement erronées ou tronquées. Erreurs sur les fiches de paie des salariés, qui ont parfois subi des prélèvements qui n’avaient pas lieu d’être, là encore parce que les infos transmises par le fisc n’étaient pas correctes ou arrivées trop tardivement.

Alors, oui, il y a urgence à vérifier, sur l’année écoulée, si vos salaires allocations ou pensions vous ont été correctement versés. Si le taux de prélèvement à la source était erroné, vous avez droit à une régularisation.

Jusqu'au 7 décembre pour confirmer son taux

Et puis, il y a une autre urgence : vous avez jusqu’à samedi prochain pour aller corriger votre taux de prélèvement à la source pour 2020. Celui-ci sera en effet toujours calculé sur vos revenus d’il y a deux ans, et si votre situation personnelle a changé, comme par exemple, un divorce, ou une période de chômage, et bien votre taux personnalisé ne sera sûrement pas correct l’an prochain.

En résumé : vérifiez si vos salaires allocations ou pensions ont été correctement versés cette année, et vérifiez si votre taux de prélèvement à la source est le bon pour 2020.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).