Prêt garanti par l'Etat : la France numéro 1 en Europe

93 MILLIARDS €
La France a accordé 93 milliards d'euros de PGE

Avec la crise sanitaire, les pays européens se sont lancés dans des dispositifs de prêts garantis par l’Etat. Avec 93 milliards d’euros accordés, la France arrive largement en tête du classement Européen. 

C’est donc avec 93 milliards d’euros accordés à 490 000 entreprises depuis la mise en place du dispositif fin mars 2020, que la France décroche la médaille d’or au niveau européen. Jeudi 4 juin 2020, l’arrêté prévoyant le prêt de 5 milliards d'euros accordé à Renault était publié au Journal officiel. Un dispositif qui a connu un fort succès que Bercy explique par « la simplicité des dispositifs (…) gage d’efficacité ».

Espagne et Royaume-Uni

La France est largement en tête du classement et est suivie de loin en deuxième et troisième position par l’Espagne et le Royaume-Uni. En Espagne se sont un peu plus de 63 milliards d’euros de PGE qui ont été accordés à plus de 509 000 entreprises. Les banques espagnoles se sont rapidement mobilisées après les annonces du chef du gouvernement Pedro Sanchez qui prévoyait 100 milliards d'euros pour soutenir les entreprises et sa garantie pour les PGE sans condition.

Le Royaume-Uni occupe la troisième marche du podium. Plus de 745.000 entreprises ont bénéficié au total de 34,8 milliards d’euros. Contrairement à d’autres pays, le Trésor britannique a mis en place trois dispositifs de prêts garantis. Le « Bounce Back Loan Scheme » pour lequel les prêts sont limités à 50 000 livres, le « Coronavirus Business Interruption Loan Scheme » pour lequel les prêts peuvent atteindre 5 millions de livres et le « Coronavirus Large Business Interruption Loan Scheme » pour lequel ils peuvent aller jusqu’à 200 millions de livres.

Allemagne et Italie 

L’Allemagne et l’Italie viennent ensuite. Le gouvernement fédéral d’Angela Merkel a accordé à 54 000 entreprises, 28 milliards d'euros de crédits garantis par l’Etat. Une somme qui peut paraître faible en comparaison à l’enveloppe de 500 milliards d’euros, annoncée le 13 mars 2020 mais qui s’explique par la fragilité des banques allemandes. Ces dernières ne sont pas enclines à accorder ces prêts garantis trop soucieuses de leurs rentabilité. 

L’Italie prend la dernière marche de ce classement avec une somme de prêt garanti qui dépasse les 22 milliards d’euros accordée à plus de 300 000 entreprises. Une situation qui s’explique par la complexité du système italien. Pour se voir accorder un PGE de moins de 25 000 euros, il faut remplir préalablement 19 documents. Une bureaucratie qui freine considérablement le succès du dispositif. 


A découvrir