La prime de Noël bientôt versée

320 €
Le montant de la prime de Noël 2019 est de 320 euros pour un couple
avec deux enfants.

Cette semaine, ce sera déjà un peu Noël pour 2,3 millions de ménages aux revenus modestes. Du moment que vous touchez le revenu de solidarité active, l’allocation de solidarité spécifique, ou l’allocation équivalent retraite, vous allez recevoir un petit coup de pouce financier le 13 décembre prochain.

Une prime pour les familles modestes

Cette prime exceptionnelle, appelée prime de Noel quand elle a été mise en place il y a 20 ans maintenant, atteint 152 euros pour une personne seule, et 229 euros, pour un couple ou un adulte avec un enfant. Un couple avec deux enfants touchera 320 euros, et chaque enfant supplémentaire déclenche le versement de 61 euros de prime additionnelle.

Maintenant, si vous n’êtes pas éligible à cette prime nationale, d’autres aides sociales spéciales pour les fêtes de fin d’année existent, tant au niveau communal que départemental. Mais contrairement à la prime de Noel dont le versement est automatique, assuré par les caisses d’allocations familiales, ces aides plus spécifiques et locales, elles, doivent être demandées. 

Comment obtenir la prime de Noël

Rapprochez vous de votre centre communal d’action sociale, demandez à l’assistante sociale qui vous suit le cas échéant, ils sauront vous orienter. Quant aux étudiants aux fins de mois difficiles, c’est auprès du CROUS dont vous dépendez qu’il faut se manifester.

Des aides ponctuelles existent, et même si elles ne s’appellent pas “prime de Noel”, c’est le bon moment pour les demander, sachant que c’est au mois de janvier que les enveloppes des aides à distribuer sont reconstituées.  

 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).