Prix de l'énergie : le tarif réglementé d'EDF est recommandé par l'UFC-Que Choisir

300 %
Les cours du gaz ont explosé de 300% depuis le début de l'année, selon
la Commission de régulation de l'énergie.

La hausse vertigineuse des prix de l'énergie pèse très lourd sur le marché des fournisseurs alternatifs de gaz et d'électricité. Bon nombre d'entre eux sont obligés de fermer le rideau, quant à l'UFC-Que Choisir, elle recommande tout simplement le tarif réglementé d'EDF.

Même l'UFC-Que Choisir jette l'éponge. 100.000 souscripteurs de l'offre groupée « Énergie moins chère ensemble » vont devoir renouveler leur contrat de fourniture de gaz et d'électricité au mois de novembre. En 2019, ils s'étaient abonnés à cette formule mise en place par l'association de consommateurs, qui avait choisi la proposition du fournisseur Ekwateur effectivement beaucoup plus intéressante : elle permettait de réaliser 12% d'économies sur deux ans. Mais voilà, le renouvellement tombe au pire moment, alors que les prix n'ont cessé d'augmenter à cause du rebond de l'activité économique post-pandémie.

Les fournisseurs alternatifs en difficulté

Ekwateur respecte pourtant le cahier des charges de l'UFC-Que Choisir, mais le fournisseur ne peut pas faire autrement que d'augmenter ses prix lui aussi. Une hausse « particulièrement importante et douloureuse », admet l'association : son offre groupée est 26% plus cher que le tarif réglementé de vente d'électricité en heures pleines, et 36% en heures creuses… En conséquence, l'organisation ne peut que recommander de souscrire au tarif réglementé d'EDF, « il s’avérera plus sûr et plus économique », du moins tant que la situation actuelle perdurera.

Plusieurs acteurs ont tiré le rideau

Pour les autres fournisseurs alternatifs, c'est aussi « l'hécatombe » : ils se retirent « les uns après les autres et ne proposent plus aucune offre de gaz ni d’électricité à la souscription », indique l'UFC-Que Choisir. Plusieurs d'entre eux ont déjà tiré le rideau, comme GreenYellow (Cdiscount), E.Leclerc Energie ou encore le groupe suédois Vattenfall. D'autres importants acteurs, comme l'italien Eni, sont tout proche d'arrêter les frais eux aussi.


A découvrir