Immobilier. Et si les prix montaient alors que tous pensent qu'ils vont baisser ?

0,30 %
Les taux des crédits immobiliers ont augmenté d'environ 0,30% depuis
début 2022.

La guerre continue, les taux montent. Les pénuries s’amplifient, l’inflation poursuit sa course folle et va de record en record.

Alors beaucoup se demandent si l’immobilier peut seulement tenir et si nous n’allons pas connaître très rapidement un krach.

Vous savez ce que l’on dit. Quand tout le monde pareil, plus personne ne pense !

Alors essayons de voir si malgré les apparences d’une situation clairement baissière, nous pourrions nous tromper.

Peut-on voir l’immobilier monter ? Ou à défaut de monter, pourrait-il ne pas baisser tant que cela ?

Dans cette vidéo je partage avec vous quelques réflexions pour nuancer considérablement les craintes de krach et d’effondrement du marché immobilier.

Nous sommes plus en train de rentrer dans un grand réajustement des prix accompagné d’une forte hétérogénéité des prix en fonction des différentes typologies d’immobilier.

Plus qu’un krach, nous pourrions vivre un bouleversement des usages immobiliers avec à la clef, des hausses importantes avec des gains potentiellement élevés, et aussi des pertes considérables pour d’autres.

Plus qu’un krach, nous pourrions même imaginer connaître une forte volatilité des prix avec des hausses en raison des inquiétudes liées à la guerre et à l’inflation où l’immobilier servirait de valeur refuge avec un « tout sauf de l’argent à la banque » et des mouvements de baisses des prix entre hausse des taux, ou arrêts des achats « paniques » et durcissement des conditions de financement.

Explications…

 

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.