55 dollars le baril : selon BP, le pétrole cher c'est terminé

140 DOLLARS
En 2008 le prix du baril de pétrole avait atteint son plus haut
historique de 140 dollars.

Vous souvenez-vous du pic historique du prix du baril de pétrole à l’été 2008, lorsqu’il avait atteint 140 dollars ? Vous souvenez-vous de la période 2011-2014, lorsqu’il n’avait que rarement baissé sous les 100 dollars ? C’est de l’histoire ancienne, selon British Petroleum. Vous allez pouvoir le raconter à vos enfants et petits-enfants et dire « j’y étais »… car on ne reverra pas de tels prix de sitôt.

Le pétrole à 70 voire 100 dollars le baril, c’est de l’histoire ancienne

Durant la crise du Covid-19, le pétrole a été au centre de la tourmente avec des données inédites : des prix au plus bas depuis plus de 20 ans, et parfois même négatifs, un stockage mis a mal, des accords inattendus entre la Russie et l’OPEP… si maintenant ça va mieux, pour le pétrolier British Petroleum (BP), la pandémie de Sars-CoV-2 est un « game changer » et signe la fin du pétrole cher.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré le groupe pétrolier dans un communiqué de presse diffusé lundi 15 juin 2020. « BP prévoit désormais que la pandémie pourrait avoir un impact durable sur l'économie mondiale, avec une demande en énergie potentiellement plus faible sur une période prolongée. » Résultat ? BP ne s’attend pas à des prix du baril de pétrole supérieurs à 55 dollars durant la période 2020-2050. Et d’ici là, qui sait quels changements majeurs auront eu lieu en termes énergétiques dans le monde…

BP annonce des actifs dépréciés pour des milliards de dollars

Si le pétrole pas cher est une bonne nouvelle pour le consommateur, les prix à la pompe, en pleine hausse depuis le déconfinement, ne devraient donc pas augmenter au niveau de 2019, pour British Petroleum c’est une très mauvaise nouvelle.

Après avoir annoncé la suppression de 10.000 emplois début juin 2020, BP a déclaré procéder à la dépréciation de certains de ses actifs pour un montant total compris entre 13 et 17,5 milliards de dollars. Un coup dur qui pèsera lourdement sur ses comptes… et que la Bourse n’a pas apprécié : le titre est en chute depuis le 9 juin 2020, l’action BP ayant perdu près de 40 dollars passant de 365 à 316 dollars le 15 juin 2020... et retombant ainsi à ses niveaux d’avant 2000.


A découvrir