Procrastination ou paresse : quelle est la différence et quels sont les remèdes ?

13 /3
Les Français dépenseraient seulement un tiers de leur journée pour des
tâches vraiment importantes.

Votre todolist est gorgée de tâches non traitées? Chaque matin, vous croisez les doigts pour réussir à vider votre stock de "en cours, à faire, à relancer" mais tous les soirs, vous regrettez d'avoir perdu une grande partie des 1.440 minutes de votre journée?

Vous vous étonnez que votre todolist se paye un fond de tiroir que vous n’avez jamais le temps (comme par hasard) d’aller explorer ?

Sans en être conscient, vous remettez les tâches les plus difficiles, complexes et sans intérêt pour plus tard ? Comment éviter cette habitude (très humaine) de reporter l’indésirable, de laisser pour après, pour plus tard ?

Ne confondez plus : le laxisme - laisser tout faire – avec la paresse - défaut de volonté – ou la procrastination - remettre tout à plus tard ou ne pas prendre de décision.

Si vous êtes gênés, titillés par la question, c’est que justement vous avez une volonté, mais il y a un grain de sable dans l’engrenage.

Résultat d’une mauvaise gestion du temps, de votre programmation neurologique voire  d’un manque d'adrénaline, la procrastination, l'acte de remettre à plus tard les tâches quotidiennes, atteint tous les professionnels. Selon une étude récente, les Français dépensent seulement 1/3 de la journée à des activités vraiment importantes. On a vite fait de les taxer de paresseux, ou de se blâmer soi-même, alors qu’il ne s’agit que de procrastination.

Fort heureusement, vous pouvez modifier ce constat qui n’est pas une fatalité avec 3 remèdes fondamentaux.

Fixez vos objectifs et vos priorités

Au risque d’enfoncer une porte ouverte (qui est bien souvent fermée), permettez-moi de vous poser la question crûment : que voulez-vous vraiment ?

La réponse dissipe généralement 80% des problèmes de procrastination. Elle mérite donc d’y consacrer du temps.

Courir jour après jours vers des objectifs vagues et abstraits revient à courir dans le brouillard. Rapidement vous allez vous décourager parce que vous ne savez pas dans quel sens courir, quelle distance vous avez parcourue, celle qui reste à parcourir...

En l'absence de cibles cohérentes, vous ne pourrez pas sortir de la paresse ni de la tendance à la procrastination.

L'astuce consiste à trouver les raisons qui soutiennent vos objectifs. Vous voulez aller travailler en Australie, par exemple. Pourquoi là-bas? Pour apprendre l’anglais, prendre de nouvelles responsabilités, surfer tous les matins, vous rapprocher de votre amoureux(se) ? C’est ça qui va vous animer, vous propulser dans l’action.

 

Gardez en permanence l’oeil sur la cible

Lorsque vous êtes motivés par une cible, vous pouvez affronter tous atermoiements, délais, corvées et contraintes du quotidien.

Pourquoi se mettre en mouvement si on n’a pas un objectif ailleurs ?

Installez un rituel deux fois par jour. Le matin : vers où je vais aujourd’hui, quelle est la cible (plus c’est précis, plus c’est stimulant) et le soir : quelles actions ont été efficaces pour me rapprocher de ma cible ?

Si, en plus d’y penser, vous écrivez, vous aurez une organisation anticipée et des listes détaillées de tâches qui renforcent l'engagement que vous devez avoir avec vous-même pour les accomplir.

Maîtrisez votre ambition

Vous assommer avec un objectif sur-dimensionné qui va exiger des efforts dingues risque fort de vous conduite à de grosses difficultés et vous faire tomber dans la procrastination. Vous allez vous mettre dans un grand inconfort avec une tension accrue.  Le moindre aléa vous fera trébucher et culpabiliser.

La parade  sera de vous préparer à faire face à l'impondérable. Comment? Soyez réaliste et mettez un bémol à vos ambitions.  Si vous travaillez déjà 12 heures par jours et décidez de lancer une nouvelle activité, donnez-vous un objectif à 12 mois plutôt qu’à 3 mois, vous avez besoin de souffler sur toute la distance.

Appliquez ces 3 meilleurs remèdes et vous arriverez à anticiper et planifier des habitudes, des rituels que vous exécuterez pas à pas. La machine va rouler toute seule !

Bien entendu, au fil de la journée, vous allez croiser des voleurs de temps. Le smartphone qui notifie un SMS et vous distrait, un collègue qui vous propose une pause café qui s’éternise, un doute qui vous traverse l’esprit et vous empêche d’avancer… Cependant avec cette planification, vous savez ce qui doit impérativement être réalisé ce jour-même parce que c’est aussi urgent qu’important et cette semaine parce que ce sont des tâches récurrentes qui ne souffrent aucun retard. Vous avez une vision claire de ce que votre journée va exiger comme actions.

Avec ces remèdes, vous allez enfin cesser de vous prendre pour un paresseux, assumer vos engagements et responsabilités et, cerise sur le gâteau, vous allez faire ce que vous aimez.

Des questions, des commentaires? Intéragissez ci-dessous. Je serai ravie de vous lire et vous répondre.


A découvrir

Cécile Tardy

Cécile Tardy est Slasheuse depuis 2010 : consultante/coach/formatrice/auteure/photographe.

Elle incarne la nouvelle économie où l’on peut créer son activité en fonction de ses envies et talents.

Juriste de formation, elle a mené une 1e carrière universaire, avant de rejoindre le secteur privé où elle a managé des équipes puis des projets dans les services aux clients d’éminents groupes.

Après 3 burn-out elle a fondé un mouvement de professionnels qui croient en un travail source de joie. Passionnée par le développement personnel depuis 22 ans, elle accompagne avec sa méthode Be OKay © tous ceux qui cherchent à se sentir bien dans tous les moments de leur vie et à trouver enfin un équilibre.

Site Principal : www.ceciletardy.com