Les énergies vertes représenteront un quart de la production mondiale d'électricité en 2018

  • En 2012, les investissement mondiaux liés aux énergies vertes ont
    représenté pas moins de 244 milliards de dollars.
Image : cc/flickr/steve.grosbois

En 2012, les investissement mondiaux liés aux énergies vertes ont
représenté pas moins de 244 milliards de dollars.

Alors que les émissions mondiales de CO2 ont atteint leur pic record en 2012, un ciel moins noir s'ouvre en matière d'énergie.

 

L'Agence Internationale de l'énergie (AIE) a publié mercredi son dernier rapport sur les énergies renouvelables. Et ces dernières devraient progresser dans les mentalités, mais aussi dans les faits, plus vite que prévu durant les cinq années prochaines. Ainsi en 2018, la part d'énergies renouvelables dans la production mondiale d'électricité devrait représenter 25 %, selon cette agence de l'OCDE.

 

Les énergies renouvelables en passe de dépasser le nucléaire


Toujours au niveau des prévisions, l'AIE estime qu'en 2016, les barrages, les éoliennes, les fermes solaires, bref, toutes les technologies électrique écologiques fourniront plus d'électricité que le gaz, mais aussi que le nucléaire. Ce secteur énergétique deviendrait ainsi la seconde source de production électrique de la planète, juste derrière l'indétronable charbon. Une nette progression par rapport à 2006 et 2001 où la part d'énergies vertes représentait respectivement 19 et 20 % du mix énergétique global.

 

Les pays émergents porteurs du développement des énergies vertes dans le monde


La courbe de croissance de la production électrique, verte, devrait, selon les estimations de l'AIE, atteindre les 40 % sur la période allant de 2012 à 2018, à 6,850 Térawatt/heures (TWh), soit une hausse réelle de 6 % par an. Et point étonnant, ce sont les pays hors de l'OCDE qui devraient tirer la croissance des énergies renouvelables, à raison des deux-tiers de ces dernières. La Chine assurera 40 % de la croissance à elle seule !

La raison d'un tel développement ? La prise de conscience de plus en plus évidente de la durée limitée des énergies fossiles, de la nécessité de préserver l'environnement, mais surtout le fait que ces types d'énergie, autrefois chères et élitistes, deviennent aujourd'hui de plus en plus compétitives.  

ON EN PARLE SUR LES RESEAUX SOCIAUXBUZZ