Protéger les noms de domaine, protéger la marque

Sur un marché caractérisé par une compétition intense et des changements fréquents, les noms de domaines sont essentiels à la construction de l’identité d’une marque. Ils forment également le cœur de la stratégie commerciale de l’entreprise et doivent donc être protégés à tout prix.

Quels sont les meilleurs moyens d’approcher la gestion et la protection des noms de domaine ? Comment s’intègre-t-elle à la stratégie globale de protection de marque ? Et comment les différents éléments, tels que le traitement de la contrefaçon, de la fraude et de l'abus de marque, s'influencent-ils les uns les autres ?

Une étude sur l’état de la protection de marque, de la sécurité des noms de domaine et la cybersécurité dans les entreprises, a été menée auprès de 700 décideurs marketing, juridique et informatique. Elle montre en premier lieu que la gestion de noms de domaine et la cybersécurité sont cloisonnées dans les entreprises. Près de la moitié de l’échantillon (46%) a déclaré que l’IT et la sécurité informatique sont en charge de la gestion des noms de domaine, alors que seulement 13% affirme utiliser une approche combinée. Cette approche isolée est renforcée par les observations sur le processus de renouvellement : seulement 25 % des répondants ont mis en place un plan de collaboration entre les différents services de l’entreprise pour faire face à ce défi. 26% des répondants s’appuient uniquement sur les avis de renouvellement, alors que 21% se reposent sur une seule personne pour gérer ce processus.

Les noms de domaines sont essentiels pour la santé de la marque, pourtant cette approche cloisonnée fait courir un grand risque aux entreprises. Alors, qu’est-ce qui les retient ? Un quart (25%) des marques interrogées déclarent que le manque de budget est un frein majeur à la mise en place d’une stratégie combinée, pas seulement dans la gestion de noms de domaine mais aussi dans la protection de marque en général. Cela met en lumière l’importance d’optimiser le portefeuille de noms de domaine, de s’assurer qu’ils apportent tous une valeur ajoutée à l’entreprise et que les autres soient vendus pour des raisons pratiques et commerciales. De cette manière, les ressources peuvent être attribuées en priorité à des noms de domaine essentiels à la marque.

Cependant, le rapport montre que 32% des marques ne surveillent pas la valeur de leurs noms de domaine et 6% ne sont pas certains de l’avoir déjà fait.

La rationalisation du portefeuille de noms de domaine est cruciale d’un point de vue commercial et sécuritaire, plus particulièrement à la lumière des changements qui ont lieu dans ce secteur. Près de 4 marques sur 10 (39%) ont enregistré un domaine de premier niveau générique (gTLD) et sur cette part, 32% ont déclaré avoir été victime d’abus et d’usurpations. En outre, 39% affirme que le Brexit affectait leur stratégie de noms de domaine, 46% ont déclaré que le RGPD avait également un impact sur leur stratégie et 18 % ont déclaré que le règlement rendait plus difficile l'application de la législation en cas d'infraction.

La gestion d'un portefeuille de noms de domaine ne se limite pas à leur enregistrement et leur renouvellement. Elle doit inclure la sécurité, la surveillance de la valeur des noms de domaine et l'alignement sur des stratégies plus larges de protection de marque.


A découvrir