Prothèses dentaires : un reste à charge zéro dès 2020

40 %
Le traitement des caries connaîtra une hausse de tarifs comprises
entre 40 et 60%.

Après de longs mois de négociation, les syndicats de dentistes viennent de signer une nouvelle convention avec l’Assurance maladie. Au programme : la prise en charge intégrale des prothèses dentaires de qualité « standard ».

Le ministère de la Santé souhaite en finir avec le renoncement aux soins

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, Agnès Buzyn, sa ministre de la Santé, l’a fait : un accord a pu être trouvé avec les syndicats de dentistes pour revoir la tarification et la prise en charge de soins dentaires, avec une avancée majeure pour les patients ne pouvant pas se payer des prothèses dentaires : à compter de 2020, ils pourront en bénéficier sans avoir à débourser un centime.

Il s’agit bien entendu d’« un panier de soins élémentaires », qui comprendra des couronnes, des bridges et des prothèses amovibles d’une qualité « standard », fait savoir la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD). Ces prothèses ne pourront bien sûr pas répondre à toutes les situations cliniques et esthétiques, cela reste néanmoins une avancée majeure dans la mise en place de soins dentaires prothétiques accessibles à tous.

Traitement des caries : les tarifs vont s’envoler

Selon l’annonce du ministère de la Santé, la mise en place de l’offre sans reste à charge commencera dès 2020 et sera totalement accessible pour l’ensemble des actes concernés au 1er janvier 2021.

En échange des ajustements tarifaires permettant cette prise en charge complète des prothèses, les chirurgiens-dentistes ont obtenu une revalorisation des actes de soins précoces et conservateurs. Ainsi, les différents actes de traitement des caries connaîtront des hausses de tarifs comprises entre 40 et 60%. Cependant, « certaines revalorisations obtenues restent encore très éloignées des coûts réels pour les praticiens », déplore la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), qui s’est néanmoins prononcée en faveur de cette nouvelle convention.


A découvrir