Qu?est-ce que la norme S1000D ?

Avez-vous déjà entendu parler de la norme S1000D ? Si vous travaillez dans le domaine de la documentation, ce nom technique vous semblera surement familier et ceci sera bien vrai ! Pour bien la présenter de manière plus globale d’abord : la norme S1000D est un type de base numérique qui aide à rassembler des informations pour mieux gérer les documents techniques et leurs spécialités qui leur son propres. La norme S1000D est donc une base de données très complexe qui aide toutes les personnes travaillant dans le secteur de la documentation. Avec une organisation hiérarchisée, cette norme aide donc à réaliser les informations qui ont le plus de valeur dans un document technique.

D’où vient réellement la norme S1000D ?

Pour comprendre la vraie nature de la norme S1000D, il faut analyser à quoi et à qui elle servait auparavant. Après avoir compris cela, nous pouvons affirmer que la norme S1000D est très complexe et conserve des données précieuses reliées les unes aux autres. En effet, la norme S1000D a et est encore utilisée par les secteurs de l’aviation et le domaine militaire. Elle a été créée par l’ASD : l’Aerospace and Defense Industries Association of Europe, traduite en français par l’association des industries aérospatiales et de défense européennes. On comprend donc que ce système qu’est la norme S1000D est sophistiqué. Cette norme évolue en versions et est actualisée régulièrement comme une application pour mettre à jour toutes ces données structurées.  

s1000d : son rôle principal

Pour parler de façon plus détaillée de la norme S1000D, cette dernière fonctionne comme une structure modulaire et très hiérarchisée. De ce fait, la modification ou l’actualisation d’une de ces données entraîne également une mise à jour des autres informations qui en dépendent. En soi, la norme S1000D est comme une base de données qui intercepte ces informations importantes à partir de fichiers exportés. Il s’agit d’un système complexe mais très efficace pour toutes les entreprises du secteur de la documentation. Le rôle de la norme S1000D est donc directement lié à la logistique technique. 

Le fonctionnement de la norme S1000D

La norme S1000D a donc un fonctionnement particulier car, toute son organisation est complexe. Pour mieux la comprendre, vous pouvez vous aider, par exemple de la suite logiciel Adam adapté à cette spécialisation technique et numérique. Pour mieux connaître le principe de fonctionnement de la norme S1000D, il faut s’imaginer une structure bien précise et surtout hiérarchisés avec des liens entre chaque donnée insérée sur la norme S1000D. Chaque groupe de données compose un Data Module qui est réutilisable pour d’autres fonctions.  Chaque Data Module et unique et ne ressemble à aucun autre. Au de la norme S1000D, toutes les données enregistrées et actualisées sont sécurisées et directement stockées dans les archives communes autrement appelées les CSDB (Common Source Data Base).

Les différents types de fichiers pris en charge

Comme la norme S1000D est un système particulier, elle ne reconnaît que certains types de fichiers pour en extraire les données qui participeront à son organisation. Ces fichiers proposent tous des métadonnées  et peuvent être de type :

- XML (Extensible Markup Language).

- DDN (Data Dispatch Note).

- CGM (Computer Graphics Metafice).

Tous sont réalisés à partir de balises et sont généralement des documents de valeur transférés au sein de la norme S1000D qui en extrait les meilleures données pour sa structure hiérarchisée. En savoir plus sur définitions-webmarketing.     


A découvrir