Que faire de son argent épargné pendant le confinement ?

230 EUROS
Les Français ont épargné l'équivalent de 230 euros par ménage et par
semaine pendant le confinement.

Vous avez forcément entendu comme moi que, pendant le confinement, les Français ont épargné comme jamais. On parle de la somme astronomique de près de 60 milliards d’euros.


Tous les Français n'ont pas épargné pendant le confinement

La réalité est toutefois bien différente : oui, certains épargnent, mais ce ne sont pas « les Français », mais « quelques Français ». Pour faire simple, les deux tiers des foyers n’arrivent pas, ou rarement, à mettre de l’argent de côté. Ils ont simplement parfois une petite cagnotte, un pécule auquel ils ne touchent pas, une bouée de sauvetage en cas de gros pépin.

Le dernier tiers en revanche, lui, épargne, et épargne beaucoup. Cela va du couple de jeunes cadres dynamiques sans enfants aux retraités aisés, en passant par les célibataires qui gagnent bien leur vie et ne dépensent pas grand chose, surtout s’ils sont logés gratuitement dans une maison ou un appartement de famille.

Où faut-il placer son argent quand on en a ?

Maintenant, épargner, quand on y arrive, c’est évidemment une bonne chose, mais il va falloir revoir ses classiques. Les livrets, comme le Livret A, sont définitivement inintéressants. Les taux proposés vous coûtent, en réalité, de l’argent, ils entament votre capital.

Qu'en est-il de l’assurance vie ? Ses performances s’effondrent, et les droits d’entrée amputent eux aussi fortement votre capital. 

Que reste-t-il alors ? Les anciens vous diront « la pierre ne ment jamais », mais il faut des sous pour investir dans la pierre. Néanmoins, aujourd’hui, une maison dans un petit village dont personne ne veut, bradée à 50.000 euros ou moins, à mon humble avis, a de fortes chances de valoir plus demain. Et dans le pire des cas, elle peut servir à vous abriter ou bien l'un de vos proches ou encore l'un de vos enfants, pendant les années à venir qui seront difficiles.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).