Quel statut choisir lorsque l'on se met à son compte ?

72600 €
Un autoentrepreneur peut facturer jusqu'à 72.600 euros pour une
activité de prestation de services.

Quand on accepte ou décide de renoncer au salariat, pour se mettre à son compte, se pose toujours la question du statut à choisir. L’arbitrage est simple : faut-il s’inscrire comme auto-entrepreneur, ou bien créer une société ?

Auto-entrepreneur, un statut avantageux

Tout d’abord, rappelons que le statut d’auto-entrepreneur, pardon, de micro-entrepreneur, est plus avantageux aujourd’hui qu’il n’était hier. Vous pouvez facturer jusqu’à 72.600 € pour une activité de prestation de services, soit plus de 6.000 euros par mois.

Avec de tels montants, on peut clairement en vivre, et même en vivre bien, puisque le taux maximal de cotisation sur les sommes perçues est de 22%. Le mois ou vous facturez 5.000 euros, vous mettez quasiment 4.000 euros de revenus dans votre poche.

Plus de charges pour une société 

En face, du côté de la société, qu’il s’agisse de la SARL, l’EURL, ou encore la SASU, vous allez payer beaucoup plus de charges. Pour simplifier les calculs, on considère que pour 1.000 euros facturés, 500 partiront en charge, si vous vous versez un salaire. Mais attention : une société, contrairement à l’auto-entrepreneur, peut avoir des charges. Elle peut payer un loyer, y compris si c’est à vous qu’il est versé, pour la partie de votre domicile consacré à l’activité.

Elle peut acheter un ordinateur, prendre en charge un abonnement internet, des déplacements professionnels, des notes de frais, des frais kilométriques. En revanche, administrativement, sa gestion est plus lourde. Il est recommandé de faire appel à un comptable pour accomplir toutes les démarches en temps et en heure. Enfin, une société, pour répondre à certains appels d’offres, pour contracter avec certaines entreprises, ca fait plus sérieux. Le bon conseil du jour, si vous vous lancez, c’est sûrement de démarrer comme auto-entrepreneur. Et si la sauce prend, basculez sur une société !

Retrouvez le podcast


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).