Quelles astuces pour faire des économies de chauffage ?

667 €
Le prix du fioul domestique coûtait 667 euros pour 1.000 litres le 25
octobre 2020.

Voilà maintenant quelques jours déjà que le chauffage est allumé chez vous, peut-être, quelques semaines. Et la crainte de voir arriver un peu trop vite des factures de fuel, de gaz ou d’électricité un peu trop salées est omniprésente.  

Réduire la température des chambres

Alors il est temps de rappeler quelques fondamentaux. Dans la chambre à coucher, où, jusqu’à preuve du contraire, on va dormir sous des draps avec une couverture ou bien une couette, la température idéale, recommandée par tous les médecins, c’est 16 degrés. Pas 20 ou 21. Et c’est valable aussi pour les chambres d’enfants. Même s’ils vous disent « maman j’ai froid » avec une petite voix.

Alors bien sûr, il y a un truc : on peut parfaitement mettre un petit coup de radiateur électrique soufflant le soir, dans la chambre des petits, après la douche et avant le dodo. Mais après, on le coupe totalement ! Pas la peine de le rallumer le matin, puisqu’ils vont partir à l’école dans la foulée. C’est seulement le week-end que l’on peut remonter leur chambre à la température idéale normale de 19 degrés. 19 degrés, c’est aussi la température idéale dans le salon ou la pièce à vivre. Quand on y est, pas besoin de chauffer les chambres.

22 degrés dans la salle de bain

Donc, on y baisse les radiateurs à la main, s’ils ne sont pas programmables, et s’ils sont programmables, et bien... on se penche sur la notice 3 minutes pour enfin arrêter d’avoir des petits carrés noirs qui clignotent un peu partout sans qu’on comprenne à quoi ils correspondent, si vous voyez ce que je veux dire.

En définitive, la seule pièce qui mérite d’être bien chauffée, c’est la salle de bains. 22 degrés, c’est idéal. Mais seulement quand on y prend sa douche ou son bain ! Autant dire qu’un radiateur électrique, type sèche-serviette, est parfaitement adapté pour quelques dizaines de minutes tous les jours.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).