Quotient familial : la baisse a rapporté plus que prévu

554 MILLIONS D'EUROS
La baisse du plafond du quotient familial a rapporté l'an dernier 554
millions d'euros.

Logique, quand on sait que cette diminution du plafond du quotient familial devait toucher 800 000 foyers, et qu'elle a finalement impacté un million de ménages. La double peine n'est pas loin avec l'impact sur la feuille d'imposition à la rentrée, pour ces familles.

 

François Hollande avait pris comme engagement de campagne de rendre le quotient familial plus juste.

Baisse du quotient familial : plus d'un million de ménages touchés

Force est de constater qu'il n'a pas ménagé ses efforts. En décidant de baisser le quotient familial pour les ménages les plus aisés, le chef de l'Etat a tout d'abord réduit le plafond de 2 330 à 2 000 euros, puis de 2 000 à 1 500 euros cette année. Le président de la République, qui avait promis de toucher moins de 5 % des contribuables, a finalement impacté avec sa mesure plus d'un million de ménages, contre 880 000 estimés.

554 millions d'euros de recettes pour Bercy en 2013

Promesse tenue néanmoins, seulement 2,73 % des foyers fiscaux ont été concernés par le dernier abaissement du plafond du quotient familial. Reste que la mesure a rapporté plus de recettes qu'en 2012. L'an dernier, la réduction du quotient familial a rapporté 554 millions d'euros, soit 13 % de plus que prévu. Une mesure qui a un impact direct sur les feuilles d'imposition des ménages les plus aisés, donc ceux touchés par cette mesure.

Une hausse de la feuille d'imposition

"Les foyers fiscaux concernés comptent bien parmi les plus aisés : ils se situent dans leur très grande majorité au sein des 10 % de contribuables les plus riches, c'est-à-dire parmi les 3,67 millions de foyers dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 49 882 euros" précise Les Echos, qui se sont penchés sur la question. La baisse du quotient familial s'est traduite concrètement par une augmentation moyenne de l'impôt sur le revenu à payer, de 546 euros. Le nouvel abaissement, de 2 000 à 1 500 euros cette année devrait rapporter un milliard d'euros et permettre de réduire le déficit de la Sécu. Il aura également pour conséquence une autre augmentation de la feuille d'imposition… 


A découvrir