Carrefour va racheter 127 centres commerciaux à Klépierre

Le groupe Carrefour compte 410 000 salariés à travers le monde
Flickr/Ces-VLC

Carrefour ne s'arrête plus de grossir. Le groupe a annoncé lundi 16 décembre le rachat de 127 centres commerciaux au groupe foncier Klépierre* ainsi que la création d'une nouvelle société, chargée de gérer les murs de l'ensemble de ses hypermarchés en Europe. Ces 127 sites, situés en France, en Espagne et en Italie, seront rachetés pour une valeur de 2 milliards d'euros avec un loyer annuel brut d'environ 135 millions d'euros.

50% du financement sur fonds propres

La nouvelle société foncière de Carrefour regroupera ces 127 sites ainsi que 45 centres commerciaux déjà détenus par le distributeur en France, d'une valeur de 0,7 milliard d'euros avec un loyer annuel brut d'environ 45 millions d'euros, soit quelque 800 000 m² de surfaces commerciales. Son financement sera assuré pour 1,8 milliard d'euros par fonds propres, dont 42% détenus par Carrefour et le complément par des investisseurs institutionnels, et à hauteur de 900 millions d'euros par dette. Ses résultats seront mis en équivalence dans les comptes de Carrefour.

Klépierre mais encore ?

Acteur majeur de l'immobilier de centres commerciaux en Europe continentale, Klépierre est implantée dans 40 métropoles et 13 pays. Son patrimoine s'élève à 16,2 milliards d'euros (hors droits) au 30/06/2013. Elle procure aux enseignes leaders une plate-forme unique de centres commerciaux, qui attire chaque année plus de 1,5 milliard de visiteurs.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.