Quelqu'un a racheté Google.com à Google pour 12 dollars (durant une minute)

12 DOLLARS
Sanmay Ved a pu acheter Google.com pour 12 dollars par mois.

Ce mardi 29 septembre 2015, pendant un court laps de temps, le nom de domaine Google.com n'a plus appartenu à Google. Il a appartenu à un certain Sanmay Ved ancien employé de Google. Mieux : le prix du nom de domaine le plus visité du monde (et probablement le plus connu aussi) était ridicule et la mise en vente a été faite par... Google elle-même.

L'homme qui a possédé Google pendant une minute

Sanmay Ved, qui relate l'information sur son LinkedIn et qui a été contacté par le Business Insider, est devenu la seule personne au monde à avoir détenu Google. En fait il s'ennuyait sur son ordinateur.

En cherchant des noms de domaines sur le site Google Domains (car Google vend aussi des noms de domaines), il a tapé, un peu par jeu, "Google.com". A sa grande surprise le nom de domaine était disponible et ne coutait que 12 dollars par mois.

Croyant à un bug mais curieux quand même, il tente d'acheter Google.com et là... surprise ! la transaction réussit. Il est devenu propriétaire de Google.com.

Les accès admin et webmaster à sa merci

Naturellement, au bout d'une minute, Google (où toutes les alarmes ont dû retentir) a retiré la propriété du nom de domaine, remboursé les 12 dollars à Sanmay Ved et s'est excusé en déclarant qu'en réalité quelqu'un avait procédé à l'achat avant lui. De toute manière ce n'est pas comme si Sanmay Ved y avait réellement cru. Mais le souci aurait pu être bien grave.

Car, comme il l'explique et comme il l'a notifié aux équipes de sécurité de Google (soit ses anciens collègues), il avait l'intégralité des accès du nom de domaine. Accès Webmaster, notifications de sécurité et autres informations qui n'auraient jamais dû lui parvenir. Un pirate doué aurait pu causer pas mal de dégâts.

Sanmay Ved, lui, se contente de cette histoire et de pouvoir dire au monde entier qu'il a été l'homme qui a possédé Google.com pendant une minute. Et vous en conviendrez : sur un CV ça a la classe.


A découvrir