Racolage chez le Deep State

13.000 milliards de dollars
La nouvelle dette fédérale accumulée sur les 10 prochaines années
atteindra les 13.000 milliards de dollars

Janet Yellen fait les gros titres – et c’est bien normal, puisqu’elle souhaite éliminer le dernier obstacle empêchant vaguement les autorités de dépenser bien plus qu’elles ne gagnent.
Mme Janet Yellen fait les gros titres en ce moment.

Dépeinte par les médias comme « la voix de la raison »… elle remplit la même tâche en tant que secrétaire au Trésor US que lorsqu’elle était à la tête de la Réserve fédérale.

Mme Yellen a passé toute sa carrière dans le milieu universitaire ou au gouvernement. Elle n’a pas d’expérience directe dans l’économie réelle… ou le secteur bancaire… ou l’industrie financière. Elle n’a jamais eu à faire une fiche de salaire. Elle n’a jamais eu besoin de satisfaire un client.

Largement considérée comme « l’une des femmes les plus influentes au monde », elle utilise cette influence pour faire ce qu’elle a toujours fait – racoler pour les élites du Deep State.
Selon Business Insider :
« La secrétaire au Trésor US, Mme Yellen, déclare vouloir supprimer le plafond de la dette alors que M. McConnell menace d’une nouvelle impasse dans deux mois.
‘Je ne participerai à aucun effort futur visant à atténuer les conséquences de la mauvaise gestion des démocrates’, a-t-il écrit à M. Biden.
Les Etats-Unis ont évité de justesse le dépassement du plafond de la dette et le défaut de paiement de la dette nationale en octobre, et deux des principaux intervenants font entendre des sons de cloche très différents sur l’avenir.
Les républicains tirent déjà des coups de semonce à propos d’un nouveau combat d’ici seulement deux mois, tandis que certains démocrates cherchent des moyens de désamorcer l’utilisation croissante du plafond de la dette par le GOP comme une grenade politique.
La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a réaffirmé dimanche son soutien à la suppression du plafond de la dette, quelques jours seulement après que le chef de la minorité sénatoriale, Mitch McConnell, a insisté sur le fait que les républicains du Sénat auront un autre combat pour le plafond de la dette en décembre. Ses efforts pour faire dérailler le programme national du président Joe Biden risquent d’entraîner le premier défaut de paiement de la dette nationale de l’histoire.
»

Il faut supprimer le plafond de la dette

En l’absence d’une vraie monnaie, les autorités n’ont plus besoin de demander de l’argent à leurs électeurs… ni même aux prêteurs. Elles peuvent « imprimer » autant de fausse monnaie qu’elles le souhaitent.

La porte ouverte que nous enfonçons depuis quelques jours, c’est que les deux partis – républicain et démocrate – participent également à cette fraude. Tous deux sortent gagnant de l’impression monétaire. Aucun ne veut vraiment que cela s’arrête.

Maintenant que les dettes grimpent en flèche – selon les estimations officielles, la nouvelle dette fédérale accumulée sur les 10 prochaines années atteindra les 13 000 Mds$ ; ce sera probablement supérieur –, la dernière chose que veulent les élites, c’est une entrave à plus dette, c’est-à-dire un plafond de la dette.

C’est pour cette raison que Mme Yellen, avec l’approbation de tout l’establishment ou à peu près, veut s’en débarrasser.

Pour plus d'informations et de conseils de ce genre, c'est ici et c'est gratuit


A découvrir