Depuis la crise, les Français scrutent plus attentivement leur fiche de paie

33 %
33% des salariés français déclarent être toujours, souvent ou parfois
sous-payés.

Un salarié sur trois déclare regarder sa fiche de paie plus attentivement depuis qu’est survenue la crise du Covid-19. La même proportion déclare être, parfois ou toujours, sous-payée, nous apprend le cabinet ADP.

Les jeunes sont particulièrement nombreux à scruter attentivement leur fiche de paie

Avec le début de la crise du Covid-19, beaucoup de Français se sont rendus compte de la fragilité de leur situation financière. Selon une étude du cabinet ADP, un tiers des salariés regardent plus attentivement leur fiche de paie. C’est le cas de 34% des jeunes de moins de 24 ans et de 25% des 45 ans et plus. C’est dans les secteurs des loisirs et de l’hôtellerie (40%), dans l’immobilier (42%) et le BTP (37%) que les salariés sont les plus nombreux à scruter leur fiche de paie, avec davantage d’attention qu’avant. C'est le cas également pour les freelances qui font plus attention à leur net à payer par rapport aux salariés qui ont un contrat en CDI (35% contre 27%).

Et ils ont raison de le faire :  33% des salariés déclarent être toujours, souvent ou parfois sous-payés. De plus, un tiers affirme également être payé en retard (30%). C’est également le cas de 22% des freelances, qu’ils soient intérimaires ou en CDD.

1 salarié sur 10 a du mal à gérer son budget

Autre raison de savoir précisément combien on a été payé et si on a été payé correctement, la même étude nous apprend qu’1 Français sur 10 peine à gérer ses finances entre le jour de paie et l’échéance de ses factures. Dans la tranche d’âge 18-24, ils sont même 1 sur 5 à être dans cette situation.

Cette étude nous apprend par ailleurs que 19% des salariés français ont commencé à utiliser des applications pour gérer leurs finances. Dans la tranche d’âge 18-24, ils sont même un tiers à le faire, contre seulement 1 sur 5 parmi les 45 ans et plus.


A découvrir