Pas de récession en France en 2022 ? Pas si sûr !

3,6 %
Le FMI a baissé sa prévision de croissance mondiale pour 2022 à 3,6%.

Olivier Dussopt le ministre des « comptes publics » disait il y a 2 jours sur BFM que la France ne connaîtrait pas de récession en 2022 en raison de « son acquis » de croissance de 2.8 %.

Ce qui semble être vrai d’un point de vue mathématiques et… si tout se passe bien.

Rassurez-vous, je ne vais pas vous « casser le moral », pas besoin de moi pour le faire.

Poutine avec la guerre en Ukraine alimentée par les pays membres de l’Otan qui arment les Ukrainiens pour repousser l’attaque russe et les derniers propos de Lavrov le ministre russe des affaires étrangères disant que « l’on va vers la 3ème guerre mondiale » sont suffisants pour vous glacer le sang et saper le moral.

Vous n’avez pas plus besoin de moi pour vous rendre compte que l’inflation, loin d’être temporaire accélère et dure.

Je ne vous dirai pas non plus que la moitié de la Chine est confinée, et que maintenant que Pékin est menacée d’un confinement dur comme à Shanghai, nos affaires risquent d’en prendre un coup sur la cafetière.

Je ne vous parlerai pas plus, du prix de l’énergie, de l’impossible ou en tous cas de la difficile transition énergétique, des pénuries d’huile, de blé, mais aussi d’acier, je ne vous parlerai pas de tous ces risques avérés car vous les connaissez aussi bien que moi.

Ce que je veux vous dire c’est que nous avons toutes les raisons de penser qu’a minima notre pays sera en récession sur les deux derniers trimestres de l’année.

Ce que je veux vous dire c’est qu’un ministre ne vous dira pas que c’est la catastrophe, parce que ce n’est pas son rôle pas plus qu’il n’est du rôle de la présidente de la BCE de vous dire que l’inflation va laminer votre pouvoir d’achat.

Pourquoi ?

Parce qu’ils vous mentent ?

Oui, ils mentent, mais ce n’est pas le mobile du crime. 

La parole publique engage bien plus que la mienne bien évidemment. Si un ministre vous dit « on va tous mourir » alors tout le monde va courir aux abris ! C’est ce que l’on appelle un phénomène autoréalisateur. Un ministre, un président de banque centrale ou de pays mentira, et préfèrera passer pour un imbécile qui évite la panique et assure la stabilité plutôt que pour un visionnaire dont les propos pourraient conduire au chaos.

Alors ne soyez pas dupes.

N’imaginez pas que nous n’allons pas vers une grosse récession.

Il y a la guerre, les pénuries, les confinements en Chine, il y a le prix de l’énergie et bien évidemment parce que si cela ne suffisait pas, il y a la hausse des taux d’intérêt.

Quand on vous dit qu’il n’y aura pas de récession en France en 2022 on joue sur les mots. Il y a déjà une baisse de 30 % du CA dans le commerce et tous les secteurs sont touchés y compris la restauration. Nous sommes déjà en récession, nous sommes déjà en train de plonger doucement.

Si la guerre cesse rapidement, alors les choses repartiront cahin-caha. Si cela dure, ce sera durablement nettement plus compliqué.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.