La redevance ne dépendra finalement pas de la taille du foyer

3
La redevance télé génère plus de 3 milliards d'euros de recettes
nettes par an.

L’idée de moduler la redevance télé selon la taille du foyer évoquée en début de semaine a vite été démentie par le ministre de la Culture. 

Une annonce démentie

C’est un projet qui a coupé court. Alors qu’en début de semaine Le Figaro évoquait la possibilité d’une modulation de la Contribution à l’audiovisuel public en fonction de la taille du foyer, le ministre de la Culture, Franck Riester a annoncé que l’idée n’était pas à l’ordre du jour. 

« Je ne confirme pas et le Premier ministre lui-même a dit que cette piste-là ne serait pas retenue », a déclaré, vendredi 8 novembre, le ministre de la Culture au micro d’Europe 1. Mais Franck Riester n’a pas annoncé quel mode de calcul sera choisi. « Je ne sais pas quel sera le mode de calcul et sur quelle taxe ou impôt sera adossé la contribution à l’audiovisuel public, ça ne sera pas en tout cas modulé en fonction de la taille de la famille », a-t-il affirmé.

Remplacer le système actuel

Au printemps dernier, le ministre des Comptes publics Gérard Darmanin avait proposé de supprimer la redevance télé, ce qui avait provoqué une levée de bouclier des défenseurs du service public. Le système devrait être remplacé, a déclaré Franck Riester pour trouver « un financement pérenne et une indépendance par rapport au pouvoir politique », a-t-il complété. 

Le gouvernement est en train de travailler sur cette possibilité, « le dispositif final n’a pas été tranché », a-t-il ajouté, visant l’année 2022 pour l’entrée en vigueur. Aujourd’hui, la redevance télé génère plus de 3 milliards d’euros de recettes nettes par an. Il s’agit de la principale source de financement de l’audiovisuel public. 


A découvrir