Réformes Macron : en 2018 ce sont les riches qui y gagneront

1730 EUROS
Les 5% les plus riches vont gagner 1730 euros en 2018 grâce aux
réformes Macron.

La critique est la même depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et ce n’est pas la dernière étude de l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques) qui va dire le contraire. Publiée le 15 janvier 2018, cette étude dévoile qu’en 2018 les grands gagnants des réformes d’Emmanuel Macron sur la fiscalité seront les riches. Mais dès 2019 ça ira un peu mieux.

1 730 euros de plus par an pour les 5 % les plus riches

L’une des grandes réformes d’Emmanuel Macron a été la suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) et son remplacement par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Une réforme critiquée puisqu’elle va rapporter gros aux très riches. Ajoutée aux autres réformes, elle va, selon l’étude de l’OFCE, rapporter en effet 1 730 euros en moyenne aux 5 % les plus riches de France en 2018. Leur niveau de vie va augmenter de 1,6 %.

Inversement, bien que le gouvernement ait prévu des réformes pour les autres ménages (comme la réforme sur les cotisations sociales et la CSG ou encore la suppression de la taxe d’habitation), en 2018 elles ne compenseront pas l’augmentation de la fiscalité indirecte comme l’augmentation du prix du tabac ou encore celle sur le Diesel pour n’en citer que deux.

Les 5 % les moins riches de France vont donc y perdre : près de 60 euros par ménage (une baisse de 0,6 % de leur niveau de vie).

Les plus pauvres devront attendre 2019 pour voir les effets des réformes

Reste que l’OFCE n’est pas totalement critique envers le gouvernement bien que le think tank soit plutôt orienté à gauche : si 2018 sera une année d’austérité pour les Français les moins aisés, dès 2019 les réformes bénéficieront à la majorité d’entre eux.

Outre la baisse d’un tiers de la taxe d’habitation prévue pour la fin de l’année, d’autres baisses d’impôts sont prévues en 2019 et 2020, sans compter que les effets de la réforme sur la fiscalité réelle devraient commencer à faire leur effet.

Résultat : fin 2019 l’OFCE prévoit une hausse de 0,2 % du niveau de vie des 5 % des ménages les plus pauvres de France par rapport à 2017. Une bonne nouvelle qui reste modérée : les 5 % les plus riches auront connu une hausse de 2,2 % de leur niveau de vie et, selon l’OFCE, ils capteront près de 42 % des gains.


A découvrir