Réforme des retraites : la grève du 17 février 2020 s'étend

65 %
65% des Français estiment nécessaire d'épargner pour financer sa
retraite.

Si les Parisiens espéraient en avoir terminé avec les grèves dans les RER, les métros et le reste des transports en commun, leurs espoirs ont été douchés assez rapidement. Dès jeudi 6 février 2020, un appel à la grève pour le 17 février 2020 était lancé. La date est symbolique : ce jour-là, la réforme des retraites arrive sur les bancs de l’Assemblée nationale.

« Journée morte dans les transports »

Le ton est donné et les Franciliens devront s’armer, une fois de plus, de patience : un nouveau syndicat, FO-Cheminots, a annoncé lundi 10 février 2020 répondre à l’appel lancé par quatre syndicats SNCF-RATP jeudi 6 février 2020. Le mot d’ordre est « journée morte dans les transports » et la date est fixée : le 17 février 2020.

S’il est difficile de prévoir la participation et donc les perturbations qui toucheront les transports en Île-de-France, FO-Cheminots a lancé l’appel à l’ensemble du pays et des corps de métier, étendant de fait la journée de mobilisation. C’est toutefois le seul syndicat à l’avoir fait et il reste minoritaire : l’impact, en Province, devrait être limité.

Une autre journée d’action le 20 février 2020

La mobilisation contre la réforme des retraites, qui ne cesse de créer de nouveaux régimes spéciaux à mesure que le gouvernement cède du lest aux corps de métier, se poursuivra le 20 février 2020. Cette fois, c’est la CGT qui a lancé un appel national à la grève et interprofessionnelle. Elle juge que le 17 février 2020 n’est pas une bonne date, sans doute car le gouvernement et les élus seront focalisés sur le texte de loi et ne prêteront donc pas attention aux revendications dans la rue.

Preuve que le gouvernement craint malgré tout le mouvement, le Premier ministre a déjà organisé une réunion à Matignon avec les représentants syndicaux pour le 13 février 2020. Mais les syndicats attendant un retrait pur et simple de la réforme, les chances pour que les discussions aboutissent à un accord sont infimes, pour ne pas dire nulles.


A découvrir