La réforme des retraites suspendue

1
Plus d'une pension sur sept demandée en 2019 comportait une erreur.

On l’a oublié, mais avant la crise du coronavirus, la France sortait tout juste d’une autre crise : la contestation de la réforme des retraites.

De nouvelles solutions pour rééquilibrer les comptes

Seulement voilà : cette réforme, qui avait fini par être votée, et devait commencer à produire ses effets dans les prochaines années, est suspendue sine die. Le gouvernement vient de l’annoncer. Et tout laisse à penser que cette suspension ne fait que précéder un enterrement de première classe.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas réformer, rapidement, le système de retraite français, qui, en l’état, n’est tout simplement pas viable. Mais les compteurs de la négociation seront probablement totalement remis à zéro. Il faudra imaginer de nouvelles solutions pour rééquilibrer les comptes. En tenant notamment compte du fait que le gouvernement envisage de créer une quatrième branche de la Sécurité sociale, consacrée à la prise en charge de la dépendance. Cela va grandement rebattre les cartes.

Un erreur de calcul pour une pension de retraite sur sept

En attendant, on apprend qu’une pension de retraite sur sept, demandée l’an dernier, comporte au moins une erreur de calcul. Le plus souvent, ce sont des périodes de la carrière du demandeur qui ont été oubliées ou perdues dans le calcul de la pension. Le problème, c’est que bien des jeunes retraités ne pensent même pas à vérifier le calcul qui est fait de leurs droits. D’autres sont fatigués de courir après des documents, surtout quand l’entreprise a disparu, ou a été rachetée.

En résumé, si vous êtes à la retraite depuis quelques mois, ou même d’ailleurs, depuis quelques années, prenez votre courage à deux mains, et vérifiez que votre carrière soit bien complète. Et si vous avez 55 ans ou plus, mais que vous n’êtes pas encore sur le départ, sachez que vous pouvez d’ores et déjà vérifier que votre carrière est complète, et corriger les erreurs ou les oublis que vous ne manquerez sûrement pas de trouver dans votre dossier.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).