Les taux montent et Goldman Sachs relève les prévisions du prix de l'or !!

1400 DOLLARS
Goldman Sachs prévoit qu'une once d'or pourrait dépasser les 1400
dollars d'ici 2019.

Comme vous le savez, la FED, la Banque centrale américaine, monte ses taux, très progressivement certes. Elle les monte et annonce aussi qu’elle va poursuivre cette hausse.

Quand les taux montent, traditionnellement l’or baisse, et il devient même suicidaire de faire des prévisions de hausse.

Pourquoi ? Parce que l’or ne rapporte rien comme on dit, il ne génère pas de taux d’intérêt. Pas plus que l’argent d’ailleurs, que vos sous soient en dollars ou en euros, des dollars ou des euros dans votre porte-monnaie ou sur votre compte courant ne rapportent rien. Ce qui rapporte c’est l’opération économique que vous allez financer avec votre argent. Si vous « placez », alors vous aurez un taux d’intérêt. Mais dans la période confuse qui est la nôtre, plus personne ne fait cette distinction. La monnaie comme l’or sont neutres. Ce qui rapporte, c’est l’opération économique (je prête, j’achète une action qui verse un rendement, une obligation qui verse un coupon, etc.).

Dans tous les cas, si les taux montent, l’argent se raréfie et en se raréfiant, chaque quantité de monnaie « vaut » plus. On dit que la monnaie « s’apprécie ».

Sauf que malgré la montée des taux, l’or non seulement ne s’effondre pas, mais monte encore un peu. Doucement certes, mais il monte tout de même et c’est très significatif.

Goldman Sachs révise ses prévisions à la hausse !

Voici la traduction de cet article du site FXstreet.

« Goldman Sachs a augmenté ses prévisions sur le prix de l’or jeudi dernier. La banque d’investissement anticipe maintenant le prix des métaux précieux à 1 350 $, 1 375 $ et 1 450 $/l’once pour respectivement les trois, six et douze prochains mois.

Ses prévisions précédentes étaient de 1 225 $ à 3 mois, 1 200 $ à 6 mois et 1 225 $/l’once à 12 mois.

Cette révision s’explique davantage par le renforcement de la croissance des marchés émergents, les monnaies de la zone euro ayant également exercé des pressions à la hausse sur le dollar et le potentiel de couverture de la demande dans un environnement de marché agité.

Ils affirment également que la hausse des points morts d’inflation due à l’augmentation des prix du pétrole contribuera également à faire grimper les prix de l’or. »

En gros, si les taux montent c’est parce qu’il y aurait un retour de l’inflation, et si l’on monte les taux pour combattre l’inflation, dans un monde totalement surendetté, on risque l’insolvabilité. Même Goldman Sachs le dit en parlant du « potentiel de couverture » qui peut faire augmenter considérablement la demande et surtout très brutalement.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.