Renault va prêter des Zoé aux habitants d'un village en Ariège

25
Le village d'Appy compte 25 habitants.

Les véhicules électriques n'intéressent que les citadins ? Renault veut tordre le cou à cette idée reçue en prêtant une Zoé aux habitants d'un petit village ariégeois !

Les 25 habitants d'Appy, en Ariège, ne s'attendaient pas à cela. Pendant trois ans, Renault leur prêtera une Zoé qu'ils pourront utiliser pour leurs déplacements du quotidien. Ils pourront même se rendre, en une seule charge, à la plus grande ville la plus proche : Toulouse, située à 234 km ! En plus des véhicules, le constructeur automobile va également équiper les maisons en wallbox et en prises, tandis que le village va recevoir aussi une borne de recharge publique. L'inauguration est prévue pour le 21 juillet, avec Renault et le maire de la commune. « Si les habitants d’Appy, qui résident dans l’une des villes les plus éloignées de toutes commodités, adoptent la mobilité électrique, elle est donc à la portée de tous ! », explique le communiqué repris par Automobile-Propre.

Impact durable

Il s'agit bien sûr d'une opération marketing, menée avec l'aide de Publicis, qui ne représentera pas un coût disproportionné pour Renault. C'est une dizaine de Zoé que l'entreprise va mettre à disposition des résidents d'Appy (une par foyer). Mais l'impact pourrait aller bien au-delà du simple investissement de base. Si Renault peut effectivement prouver qu'il est simple d'utiliser un véhicule entièrement électrique à la campagne, alors il est possible de s'en servir véritablement partout et dans les situations. Le constructeur automobile a l'intention de faire des habitants du village des « ambassadeurs » qui pourront ainsi porter ce message essentiel : « le passage aux véhicules électriques est simple et ne complexifie en rien le quotidien ».

Prime à la conversion

Bien au contraire : passer à la mobilité électrique peut aussi représenter des économies à terme, sur le carburant. Sans oublier les bienfaits pour l'environnement… Le gouvernement a d'ailleurs mis l'accent sur les véhicules électriques dans son plan de relance pour l'automobile, en proposant une prime à la conversion pouvant se monter à 7.000 euros à l'achat d'un véhicule propre neuf, électrique, hybride rechargeable ou fonctionnant à l’hydrogène, émettant moins de 20 grammes de CO2/km.


A découvrir