Renault constructeur automobile numéro 1 ? Pas vraiment...

4,3 %
Les ventes de Volkswagen ont progressé de 4,3 % en 2017.

C’est le titre que tout le monde convoite dans le monde des constructeurs automobiles : celui de « numéro 1 », de « leader » : chaque année on déclare en effet que le constructeur qui a vendu le plus de véhicules est le leader du marché et Volkswagen et Toyota se sont partagés la couronne depuis plusieurs années. Carlos Ghosn la veut pour 2017 mais si on fait les comptes à sa manière.

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi signe une année record

Mercredi 17 janvier 2018, devant la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, Carlos Ghosn, patron de Renault, a déclaré tout simplement que son constructeur est devenu le leader mondial du secteur. Un succès rendu possible par une hausse des ventes mais surtout par l’arrivée de Mitsubishi dans l’alliance Renault-Nissan.

Les données officielles n’ont pas encore été dévoilées mais Carlos Ghosn parle de 10,6 millions de voitures vendues en 2017, un record. De quoi lui faire dire qu’il en a vendues plus que Toyota, qui parle de 10,4 millions d’unités écoulées, mais également de Volkswagen.

Le groupe allemand, toutefois, donne des chiffres qui le présentent comme le vrai leader du classement pour la deuxième année consécutive : 10,74 millions d’unités vendues. Cette fois les chiffres sont officiels et pourtant Carlos Ghosn ne veut pas en entendre parler. Pour lui c’est bien Renault-Nissan-Mitsubishi qui doit détenir la couronne pour 2017.

Poids lourds ou pas poids lourds, telle est la question

Pourquoi Carlos Ghosn annonce que son entreprise est leader du marché malgré la publication des données de Volkswagen ? c’est simple : le patron de Renault fait parler les chiffres à sa manière. En l’occurrence la question survient quand on regarde les ventes des poids lourds.

Volkswagen a vendu en 2017 environ 200 000 poids lourds sous les marques Scania et Mam. Or l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ne détient pas de marques de poids lourds mais seulement des utilitaires professionnels. Pour Carlos Ghosn il faut donc enlever des résultats de Volkswagen les poids lourds puisque lui n’en produit pas.

Un argument qui paraît étrange : l’industrie automobile a toujours compté les poids lourds dans les chiffres des ventes. Volkswagen le fait et même Toyota qui a été leader à plusieurs reprises devant Volkswagen. Pourquoi faudrait-il changer maintenant ?

Carlos Ghosn a donc raison : en termes d’utilitaires et de voitures Renault-Nissan-Mitsubishi est bien leader du marché automobile devant Volkswagen ; mais dans les faits il ne peut pas ignorer les deux marques de poids lourds du groupe de Wolfsburg. C’est encore Volkswagen qui est officiellement le premier constructeur mondial en 2017, pour la deuxième année d’affilée.


A découvrir