Est-il rentable de diffuser l'Euro de football ?

320000
Durant la finale de l'Euro 2016, les 30 secondes de publicité
pouvaient être facturées 320 000 euros.

L'Euro de football a permis à TF1 et M6, les principaux diffuseurs de la compétition, d'afficher des audiences exceptionnelles en particulier à l'occasion des demi-finale et de la finale. Mais les chaînes ont-elles gagné de l'argent ? Pas si sûr.

En diffusant la finale de l'événement, M6 a regroupé autour du petit écran 21 millions de téléspectateurs, soit 73% de part d'audience.  Il s'agit de la meilleure audience pour une chaîne de télévision en dix ans. TF1 a pu se consoler d'avoir perdu le tirage au sort pour la diffusion de la rencontre finale de l'Euro : la demi-finale qui a opposé la France à l'Allemagne a attiré 19,2 millions de téléspectateurs.

Du jamais-vu à la télévision française

Mais c'est M6 qui signe la meilleure performance en termes de spots télévisés. La chaîne a en effet pu facturer les 30 secondes publicitaires la bagatelle de 320 000 euros après la fin du temps réglementaire. C'est du jamais-vu dans l'histoire de la télévision française, tout simplement ! Pendant les deux premières mi-temps de la rencontre, les prix s'affichaient déjà à 270 000 euros les 30 secondes. 

Rentrer dans ses frais

Mais ces chiffres mirobolants ne doivent pas cacher une autre réalité : il est peu probable que les diffuseurs rentrent dans leurs frais. La diffusion de l'Euro a été une « opération de prestige », a souligné ce lundi 12 juillet, Nicolas de Tavernost, président du groupe M6, à RTL. La chaîne a déboursé 25 millions d'euros pour 11 matchs de la compétition, TF1 50 millions mais pour 11 matchs supplémentaires. La première chaîne pourrait rentrer dans ses frais puisque l'on estime qu'elle a réalisé 70 millions de recettes publicitaires… mais c'est sans compter les remises commerciales qui coupent parfois les tarifs en deux.


A découvrir