Bruno Le Maire doute déjà de la réouverture des bars et restaurants mi-mai 2021

6 %
La croissance mondiale est attendue autour de 6% en 2021.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a décidé d’apporter de mauvaises nouvelles durant le week-end de Pâques, le deuxième de suite que les Français passent confinés chez eux. Interrogé par le Journal du Dimanche et invité du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, le ministre a tenu à faire des annonces pour que les Français aient bien les pieds sur terre et ne s’imaginent pas déjà que la crise sanitaire est derrière nous.

La croissance 2021 revue à la baisse pour la France

Pour commencer, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche publié le 4 avril 2021, Bruno Le Maire a précisé que les prévisions de croissance annoncées en début d’année pourraient ne jamais être atteintes. En cause ? Des prévisions qui ne tenaient pas compte d’un troisième confinement généralisé de la population, et tablaient plutôt sur une situation sensiblement résolue en 2021.

Or, ce mois de confinement, qui a fait fermer le rideau à plus de 150.000 commerces et qui va coûter 11 milliards d’euros à l’État, va impacter négativement la croissance française, comme le firent les deux précédents. « Fermer les établissements scolaires et 150.000 commerces est indispensable pour freiner la circulation du virus. Mais ces mesures auront un impact sur l'économie française », explique Bruno Le Maire au Journal du Dimanche.

Sans surprise, l’économie française va baisser, et désormais le gouvernement préfère tabler sur une croissance de 5% en 2021, contre près de 6% pour le consensus des prévisions de la Banque de France, l’Insee ou encore l’OCDE. Mais toutes ces prévisions avaient déjà été annoncées comme incertaines, du fait de l’incertitude qui planait sur la crise sanitaire.

La réouverture des bars et restaurants en mai ? Peut-être pas

Autre mauvaise nouvelle, annoncée cette fois sur Le Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, la question de la réouverture des bars et restaurants. Alors qu’Emmanuel Macron semblait annoncer, lors de son allocution du 31 mars 2021, une réouverture mi-mai, Bruno Le Maire préfère prévenir : ce ne sera peut-être pas le cas « je vais vous décevoir maintenant, mais je préfère ça à vendre des illusions aux Français ».

Rien n’est décidé, en réalité : « C'est la situation sanitaire et la vaccination qui dicteront le calendrier » des réouvertures, a rappelé le ministre. Naturellement, si c’est possible, les réouvertures auront lieu, et ce le plus tôt possible. Mais « je ne peux prendre aucun engagement ! », souligne-t-il.


A découvrir