Réouverture des commerces : le point sur le nouveau protocole sanitaire

6
Un commerce disposant d'une surface de vente de 50 mètres carrés peut
acceuillir 6 clients simultanément au maximum.

Les commerçants viennent de vivre leur premier week-end de réouverture, après un mois de fermeture administrative lors de la première phase du reconfinement. Quelles sont donc les conditions dans lesquelles doit désormais se dérouler l’activité des commerces ?

Commerces : une jauge élargie pour davantage de sécurité

Après un mois de fermeture administrative, tous les commerces ont donc pu rouvrir dès le 28 novembre 2020. Mais, la situation sanitaire restant inquiétante, ils sont désormais autorisés à accueillir moins de clients : pas plus d'un client pour 8 m2 de surface exactement. Les commerces sont donc tenus de calculer leur capacité maximale d’accueil en divisant leur surface de vente par 8 et l’afficher à l’entrée. Dans la même veine, le comptage des clients est obligatoire. Petit soulagement pour les commerçants cependant : les personnes appartenant à un même foyer sont considérées comme une seule personne. Il en va de même pour les personnes nécessitant un accompagnement.

Autre mesure pour réduire l’affluence : les magasins sont désormais tenus d’afficher à l’extérieur leurs créneaux horaires les plus chargés, de façon à encourager les clients à opter pour des heures creuses. Les modalités de précommande doivent elles aussi être affichées afin de faire connaître ce mode d’achat.

La ventilation, un nouveau geste barrière pour les commerces

En plus de la mise à disposition obligatoire de gel hydroalcoolique à l’entrée et du nettoyage et désinfection des surfaces de contact, déjà en vigueur, désormais les commerçants doivent aussi assurer une ventilation, pendant au moins 15 minutes deux fois par jour. Les « espaces de regroupement » tels que les espaces de démonstration et les cabines d’essayage doivent être adaptés, limités ou supprimés.

Le nouveau protocole sanitaire comporte aussi des mesures non obligatoires mais recommandées. Lorsque la configuration du local s’y prête, un sens unique de circulation peut être mis en place. Une entrée distincte de la sortie est notamment recommandée. Et lorsqu’une file d’attente est susceptible de se former à l’extérieur, un marquage au sol est souhaitable. Enfin, des créneaux horaires de faible affluence peuvent être proposés aux personnes vulnérables.


A découvrir